Deux jours de huis clos sur le centre-ville de Gatineau

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin et les élus du... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin et les élus du conseil discuteront de plusieurs dossiers chauds au centre-ville.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élus de Gatineau sont conviés, dès ce matin, à une importante réunion à huis clos qui s'étendra sur deux jours pour discuter de plusieurs dossiers chauds au centre-ville, a appris LeDroit.

Cette rencontre de travail doit mettre la table à plusieurs présentations qui se feront en public au cours des prochaines semaines. Le cabinet du maire Maxime Pedneaud-Jobin, comme il en a pris l'habitude lors de ces «séances de travail», n'a pas divulgué quels étaient les sujets à l'ordre du jour.

Selon nos informations, toutefois, il sera longuement question de l'animation au centre-ville. Les élus doivent recevoir un bilan de l'animation culturelle et événementielle dans le centre-ville au courant de la dernière année. Il sera aussi question du fonds de soutien de 1 million $ destiné à l'animation dans le centre-ville.

En septembre dernier, le service des arts et de la culture avait tenté de présenter la nouvelle stratégie pour structurer le financement de l'animation sur l'Île-de-Hull. La présentation avait été à ce point bâclée que le maire avait dû interrompre la présentation des fonctionnaires pendant une trentaine de minutes pour recadrer les choses à huis clos. Ce sujet n'est par revenu à l'ordre du jour des rencontres publiques depuis.

Le conseil municipal doit aussi être saisi pour la première fois de l'étude menée par Vision centre-ville au coût de 50 000$ sur le Quartier des artistes, renommé Quartier créatif de Gatineau. Cette étude doit permettre de positionner le centre-ville quant au type d'animation à y faire. Les termes d'une entente de partenariat avec Vision centre-ville sont aussi au menu des discussions lors des deux prochains jours.

Les questions de gouvernance

L'importante rencontre à huis clos doit aussi permettre au maire de présenter aux élus sa proposition pour la nouvelle structure de gouvernance dans le centre-ville. Le sujet avait provoqué passablement de tension entre le maire et le conseiller Maxime Tremblay à la fin de l'année 2015. Le conseiller du Plateau avait proposé, en plein débat sur le budget, en novembre, que la gouvernance du centre-ville soit remise à la corporation Place des festivals dirigée par Claude Hamelin.

Le maire avait rejeté la proposition du revers de la main. «C'est une table de partenaires que ça prend», affirmait M. Pedneaud-Jobin en novembre.

Le projet des tours Brigil, dans le quartier du musée, n'est pas à l'ordre du jour des discussions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer