Le président du conseil fait un rappel à l'ordre

Le conseiller Daniel Champagne... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Daniel Champagne

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Craignant de voir la partisanerie de certains élus gatinois faire déraper les travaux du conseil municipal d'ici les élections de 2017, le président du conseil, Daniel Champagne, juge opportun de faire un rappel à l'ordre auprès de ses collègues.

Dans une lettre publiée dans notre section Opinions, M. Champagne interpelle tous les conseillers, indépendants comme ceux membres d'Action Gatineau, pour leur rappeler ce pourquoi ils ont été élus.

«Je suis d'avis que les citoyens de Gatineau ne veulent pas voir la machine municipale faire face à l'immobilisme prétextant les divergences d'opinions ou l'incapacité d'évoluer ensemble par incompatibilité politique, écrit le président du conseil. Si tel est le cas, voilà la vraie faille du gouvernement municipal qui pourrait se retrouver paralysé pendant des années par simple principe politique.»

En entrevue avec LeDroit, M. Champagne a dit craindre que certains de ses collègues autour de la table prennent des positions «simplement par affiliation politique». Le président du conseil ajoute qu'il y a un «réel problème» si certains conseillers sont mal à l'aise avec la présence d'un parti politique, dûment élu, autour de la table. «Ce que je trouve extrêmement inquiétant, c'est d'entendre certains collègues dire qu'ils souhaitent s'affilier pour certaines positions, mais seulement parce qu'ils font partie d'un groupe quelconque, dit-il. Les citoyens de Gatineau ne veulent pas que la machine municipale soit paralysée à cause de notre incapacité d'évoluer ensemble.»

Daniel Champagne préfère ne viser personne directement au sein du conseil. Ceux à qui le chapeau fera n'auront donc qu'à le mettre. «Nous nous chicanerons sur les structures politiques et la présence ou non d'un parti politique lors de la campagne de 2017, ajoute-t-il. En attendant, nous nous sommes tous entendus sur un programme du conseil en début de mandat. Travaillons à atteindre nos objectifs communs. Nous ne devons pas perdre de vu nos objectifs juste à cause d'un débat de structure politique.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer