Le conseiller Cédric Tessier passe à Action Gatineau

Le conseiller Cédric Tessier est devenu jeudi le... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Cédric Tessier est devenu jeudi le sixième élu à porter les couleurs du parti Action Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Action Gatineau a aujourd'hui un peu plus de poids à la table du conseil municipal. Le conseiller indépendant de Limbour, Cédric Tessier, a annoncé jeudi qu'il joignait les rangs du parti du maire Maxime Pedneaud-Jobin. Il devient le sixième élu à porter les couleurs d'Action Gatineau.

«C'est une décision longuement mûrie, a affirmé le conseiller de 24 ans. Il était important pour moi d'être transparent et de le rendre public le plus vite possible à partir du moment où je décidais de joindre Action Gatineau. J'ai approché le maire avant les Fêtes. Il aurait été grave pour moi de continuer de jouer à l'indépendant, de faire semblant.»

M. Tessier affirme que les nombreux débats dans le dossier de l'aréna Guertin sont à l'origine de sa réflexion. Toutes les discussions entourant cet épineux dossier lui ont démontré, dit-il, qu'il n'y a pas qu'un seul parti politique à Gatineau. «Mais il y en a un seul par contre qui a des membres, qui débat publiquement, qui adopte des résolutions publiquement et ça me fait plaisir de me joindre à ce parti aujourd'hui», a-t-il ajouté.

Fini le scepticisme

Le conseiller de Limbour affirme qu'il a toujours trouvé «intéressant» le programme d'Action Gatineau, notamment les orientations en matière de transport et la volonté d'en faire plus pour le centre-ville.

«J'étais malgré tout sceptique qu'un parti politique puisse exister sans imposer une ligne de parti à ses membres, a souligné M. Tessier. En deux ans, toutefois, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et force est d'admettre qu'Action Gatineau a tenu promesse. À maintes reprises, et souvent dans des dossiers difficiles, le parti a démontré que les divergences d'opinions entre les membres du caucus étaient acceptées et même encouragées.»

Le maire et chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin était évidemment fier d'avoir attiré M. Tessier dans les rangs de son parti. «Il est un communicateur brillant, il a du jugement, des idées et il n'a pas peur de dire ce qu'il pense, a indiqué M. Pedneaud-Jobin. On partage en plus la même vision de la ville.»

Le maire a précisé que l'arrivée de M. Tessier chez Action Gatineau n'allait pas mener à de grands changements dans la formation des comités et commissions. Les grands changements seront surtout à l'interne. M. Tessier participera dorénavant aux travaux du caucus ddu parti. «Il participera aussi à l'élaboration du nouveau programme d'Action Gatineau», a ajouté le maire.

À ce chapitre, M. Tessier a confirmé qu'il se représenterait comme candidat aux prochaines élections municipales de 2017, cette fois sous la bannière d'Action Gatineau.

Peu de surprise chez ses collègues

Sylvie Goneau n'a pas été surprise d'apprendre que... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Sylvie Goneau n'a pas été surprise d'apprendre que Cédric Tessier se joignait à l'équipe d'Action Gatineau, jeudi.

Patrick Woodbury, LeDroit

L'arrivée du conseiller indépendant Cédric Tessier dans les rangs d'Action Gatineau est une nouvelle preuve, selon la conseillère Sylvie Goneau, que le but du maire et son parti est «d'éliminer toute autre forme de représentation autour de la table du conseil et d'avoir un jour la majorité».

Mme Goneau n'a pas été surprise d'apprendre que M. Tessier se joignait à l'équipe d'Action Gatineau, jeudi. «On pouvait presque entendre les paroles du maire quand il se prononçait lors de ses dernières sorties, ajoute-t-elle. C'est bien aujourd'hui qu'il en fasse l'annonce à ses électeurs qui l'ont élu comme conseiller indépendant.»

Le conseiller Gilles Carpentier a pour sa part affirmé qu'il respectait le choix de M. Tessier et que sa nouvelle allégeance politique ne changera rien dans la relation qu'il entretient avec le conseiller de Limbour.

«Je respecte que des gens souhaitent se rassembler à l'intérieur d'un parti politique, mais moi j'ai décidé d'exercer mon pouvoir politique autrement.»

Gilles Carpentier
conseiller

M. Carpentier, que certains soupçonnaient de lui aussi songer à joindre le parti Action Gatineau, a profité de l'annonce de son jeune collègue pour mettre les choses au clair. «Les gens de mon district m'ont élu comme indépendant et je vais le demeurer, a-t-il précisé. Je n'ai aucune intention de joindre Action Gatineau. Je respecte que des gens souhaitent se rassembler à l'intérieur d'un parti politique, mais moi j'ai décidé d'exercer mon pouvoir politique autrement.»

Champagne n'exclut rien

Daniel Champagne a lui aussi affirmé vouloir conserver son indépendance au conseil, mais il a laissé la porte entre-ouverte à l'idée de joindre un parti politique.

«Je suis un élu indépendant, mon intention actuellement est de demeurer indépendant, mais j'ai appris que deux ans en politique c'est très long, a dit le président du conseil. Pour moi, les réussites du conseil sont les réussites de 18 élus et d'un maire. Nous n'accomplissons rien en petit groupe ou comme indépendant. Nous accomplissons des choses en étant solidaires et en travaillant de façon concertée.»

La conseillère Louise Boudrias a affirmé respecter le choix de M. Tessier. «Il a le profil Action Gatineau, a-t-elle dit. Moi je travaille très bien avec M. Tessier, sa décision ne changera rien dans ma façon de travailler avec lui.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer