Sans trottoir, les piétons à la rue

Le responsable du déneigement à Gatineau, le conseiller Jean Lessard, est... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le responsable du déneigement à Gatineau, le conseiller Jean Lessard, est d'avis que la Ville doit régler la problématique récurrente des trottoirs non déneigés dès qu'une bonne bordée touche la région.

Encore lundi, cinq jours après la tempête du 29 décembre, des trottoirs névralgiques demeuraient impraticables, notamment dans le secteur du Plateau et de Val-Tétreault. De fait, les piétons n'avaient toujours pas accès, lundi, aux trottoirs le long du boulevard du Plateau et du boulevard des Grives. Ils étaient confinés à la rue. Ceux qui voulaient s'acharner à marcher sur les trottoirs étaient forcés d'enjamber d'importants monticules de neige et de glace pour poursuivre leur route. «Il y a une problématique dans ce secteur-là», a convenu le directeur des communications de la Ville, Jean Boileau.

«Dès qu'on a une grosse accumulation de neige, on perd le contrôle de nos trottoirs, il faut absolument rectifier le tir, a ajouté le conseiller Lessard. Je me suis rendu dans le secteur du Plateau et c'est inacceptable. Les trottoirs des rues collectrices et principales doivent être déneigés. Nous avons un service à rendre à la population. Nous allons en parler lors de la prochaine rencontre du conseil municipal. Ça n'a pas de bon sens que ce ne soit pas fait cinq jours après la tempête. Nous visons un déneigement dans les 24 heures après les dernières précipitations.»

M. Boileau explique que les quantités de neige tombées entre Noël et le jour de l'An ont empêché l'utilisation des chenillettes. «Quand il y a autant de neige sur les trottoirs, elle doit être soufflée, explique-t-il. C'est ce que nous avons commencé à faire le 30 décembre et qui a repris le 2 janvier après le congé du jour de l'An.»

Les équipes de déneigement de la Ville de Gatineau s'affairaient, lundi, à déneiger les corridors scolaires à temps pour le retour en classe qui, selon les secteurs, aura lieu mardi ou mercredi. M. Lessard avait bon espoir que ces secteurs allaient être déneigés à temps pour accueillir les élèves marcheurs.»

Patinoire du ruisseau

Le temps exceptionnellement chaud d'avant Noël a peut-être été bon pour certains terrains de golf de la région, mais ça ne pouvait pas être pire pour la patinoire du ruisseau de la Brasserie.

En date du 31 décembre, l'épaisseur de la glace n'était que de quatre centimètres, bien loin des 30 centimètres nécessaires pour permettre l'ouverture aux patineurs. Un nouvel échantillon de glace sera pris sur le ruisseau mercredi, précise le service des communications de la Ville de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer