L'année 2015 à la Ville de Gatineau

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre et une résolution. Bilan d'une année... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre et une résolution. Bilan d'une année mouvementée dans le petit monde de la politique municipale gatinoise.

Un lieu: la rue Philipp-Lenard

Un personnage, un lieu, un mot, un... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Deux ans après la publication d'un premier article dans LeDroit concernant la véritable identité de Philipp Lenard, un antisémite notoire dont une rue honorait le nom dans le district Carrefour-de-l'Hôpital, la Ville de Gatineau a finalement décidé de dénazifier sa toponymie.

Le changement de nom est survenu le 5 août dernier, en même temps que la modification du nom de la rue Alexis-Carrel, un autre proche du régime nazi.

Plus tôt dans l'année, deux résidents du quartier avaient tenté en vain, par le biais d'une pétition, de convaincre leurs voisins de la nécessité d'une telle modification. Le conseiller du quartier, Gilles Carpentier, a finalement décidé d'aller à l'encontre de la volonté populaire en faisant adopter une résolution permettant de changer Philipp-Lenard pour Albert-Einstein, et Alexis-Carrel pour Marie-Curie.

Un personnage: Norman MacMillan

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

L'ancien ministre responsable de l'Outaouais était demeuré bien calme et peu visible depuis son départ de la politique active en 2012.

M. MacMillan est cependant revenu dans l'actualité à la fin du printemps dans la foulée de la mort du projet de centre multifonctionnel. Le refus de construire une telle infrastructure de 74 millions $ par le conseil municipal a du même coup grandement fragilisé l'avenir des Olympiques de Gatineau. L'équipe devait se trouver un nouveau domicile à temps pour la saison 2018-2019, alors que la Ville de Gatineau n'avait plus aucun projet en ce sens dans ses cartons, autre que celui de démolir l'actuel centre Robert-Guertin.

M. MacMillan a été mandaté par les Olympiques pour former un comité chargé d'étudier des solutions de rechange pour assurer le maintien du club à Gatineau. Avec la députée de Hull, Maryse Gaudreault, il s'est assuré que la subvention de 26 millions $ du gouvernement du Québec serait maintenue et, avec le conseiller Maxime Tremblay, il a entrepris des pourparlers avec deux groupes intéressés à proposer un projet répondant à la fois aux besoins des Olympiques et à ceux de la Ville de Gatineau.

Des propositions des Sénateurs d'Ottawa et de Vision multisports Outaouais sont actuellement à l'étude par la Ville et le gouvernement du Québec.

Un mot: Mosaïcultures

Un personnage, un lieu, un mot, un... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 7.0

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

La Ville de Gatineau tente de frapper un grand coup pour les festivités qui se tiendront en 2017 dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne en devenant l'hôte des Mosaïcultures internationales.

LeDroit révélait à la fin du mois de février que l'événement pourrait se tenir dans le parc Jacques-Cartier. Près d'une centaine de sculptures végétales, dont certaines seraient carrément gigantesques, seraient présentées à la population. L'organisation croit pouvoir attirer plus de 700 000 visiteurs sur le site.

L'équipe des Mosaïcultures internationales est cependant dans l'attente de la confirmation d'un financement fédéral de plusieurs millions de dollars. La directrice générale Lise Cormier souhaitait obtenir une confirmation de Patrimoine Canada avant la période des Fêtes, afin de commencer à préparer l'exposition.

Un chiffre: 55

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre et une... (Courtoisie, Brigil) - image 9.0

Agrandir

Courtoisie, Brigil

S'il y a un dossier qui a fait couler de l'encre et qui a fait l'objet de nombreux débats en 2015, c'est bien celui de Place des peuples, ce gratte-ciel de 55 étages proposé par l'homme d'affaires Gilles Desjardins en plein coeur du quartier patrimonial du Musée.

D'abord révélé par LeDroit en mai, ce dossier n'a cessé d'alimenter les discussions, tant à l'hôtel de ville que dans les chaumières gatinoises. Ce projet immobilier de plus de 400 millions $ divise autant les conseillers municipaux que les Gatinois. Les méthodes de promotion utilisées par M. Desjardins pour vendre son projet ont fini par provoquer un malaise chez certains élus, dont le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

L'ancien président de la Chambre de commerce de Gatineau, Antoine Normand, a aussi perdu la confiance de son conseil d'administration après avoir affirmé que les méthodes de Gilles Desjardins ressemblaient à celles de «George Bush, crois ou meurs». Menacé de poursuite par l'homme d'affaires, il a dû quitter son poste de président en novembre, causant ainsi une petite tempête au sein de la communauté d'affaires gatinoise.

Le projet Place des peuples n'a toujours pas été déposé officiellement au service d'urbanisme de la Ville de Gatineau.

Une résolution: passer rapidement à autre chose en 2016

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre et une... (Courtoisie, Brigil) - image 11.0

Agrandir

Courtoisie, Brigil

Deux dossiers ont occupé beaucoup de place dans les affaires municipales à Gatineau en 2015.

Si les six premiers mois de l'année ont été l'affaire du centre multifonctionnel et des Olympiques, les six autres appartiennent au projet Place des peuples de l'homme d'affaires Gilles Desjardins. Dans les deux cas, un dénouement et attendu et grandement souhaitable dans les premières semaines de 2016.

Le conseil doit se prononcer officiellement sur son intérêt face au projet présenté par Brigil avant le printemps, et la Ville, de concert avec le gouvernement du Québec, doit arrêter son choix sur un des deux projets présentement à l'étude pour remplacer l'actuel centre Robert-Guertin.

Ces deux dossiers sont importants pour l'avenir de Gatineau, mais il y en a d'autres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer