Avancées numériques à la STO

La STO fera son entrée sur Twitter en... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La STO fera son entrée sur Twitter en janvier 2016.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de l'Outaouais (STO) prend un nouveau virage numérique. Elle vient de faire le saut dans le partage des données ouvertes, et fera son entrée sur le réseau social Twitter en janvier 2016.

Déjà présente sur Facebook, la STO traîne de la patte sur Twitter, ce réseau social où les publications se font en un maximum de 140 caractères auprès des abonnés des divers comptes. Cette situation changera en janvier, alors que l'organisme s'ouvrira finalement un compte.

Le nom d'utilisateur n'est pas encore établi, mais chose certaine, le nom @STO ne pourra être utilisé, puisqu'il s'agit du compte... d'une mascotte d'une entreprise de Las Vegas. Le compte @STOutaouais appartient pour sa part à un utilisateur baptisé «Désolé STO!». Le seul gazouillis qui y a été publié, en septembre dernier, souligne que la STO «n'a toujours pas de compte Twitter en 2015», et qu'elle «n'en réserve même pas un».

Le président de la STO, Gilles Carpentier, n'était pas encore prêt à dévoiler le plan de match de l'organisme en vue de son arrivée sur Twitter, mais souhaite que le compte institutionnel réponde aux attentes des usagers.

Sans pouvoir certifier que les informations comme les perturbations sur le réseau y seront toujours diffusées en temps réel, M. Carpentier avance que les interventions sur Twitter ne se feront pas seulement lors des heures de bureau du lundi au vendredi. «C'est aligné sur la qualité du service à la clientèle, dit-il. Nos clients sont intéressés à savoir ce qui se passe sur le réseau tout le temps, donc ça va être en fonction des besoins des clients.»

Données ouvertes

La STO a également annoncé, jeudi, que l'accès à ses données ouvertes (en fichiers GTFS) est désormais possible à partir de son site Internet.

Tout en soulignant que les outils officiels déjà disponibles sont «très efficaces», Gilles Carpentier voit cette initiative comme «un ajout à l'offre de services». Les applications qui seront éventuellement développées à partir des données diffusées par la STO pourraient faire l'objet de mentions sur le site Internet de l'organisme.

L'intégration des données de la STO sur Google Transit est également prévue pour le début de l'année prochaine.

Des assemblées en soirée en 2016

Dans l'espoir de susciter une plus grande «participation citoyenne», la STO tiendra, à compter de 2016, toutes les assemblées publiques de son conseil d'administration en soirée.

Alors que ces réunions ont normalement lieu en fin d'avant-midi, l'organisme en avait organisé trois en soirée, au cours de la dernière année, en guise d'essai. Des citoyens s'y sont présentés, mais la participation n'a pas été «à la hauteur des attentes qu'on avait», admet le président de la STO, Gilles Carpentier.

La décision a tout de même été prise d'effectuer le changement en permanence, de sorte que les réunions auront lieu à 18h à compter de l'an prochain. M. Carpentier espère qu'en diffusant à l'avance les sujets qui seront abordés, la participation sera plus grande.

«Un des objectifs, c'est de permettre une plus grande participation citoyenne, non seulement en termes d'une présence physique, mais en termes de questionnements», affirme le président de la STO. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer