Moins de réfugiés que prévu à Gatineau

Immigration Canada a confirmé, mardi après-midi, que 10... (Archives Agence France-Presse)

Agrandir

Immigration Canada a confirmé, mardi après-midi, que 10 000 réfugiés syriens arriveront au pays d'ici la fin de l'année en cours.

Archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout au plus une centaine de réfugiés syriens seront accueillis à Gatineau au cours des prochaines semaines, alors que la Ville et ses partenaires se préparaient à en recevoir entre 600 et 800.

«C'est beaucoup moins que ce à quoi on s'attendait, a noté le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Notre capacité d'accueil est plus grande que ça. On reste prêt. On est mobilisé. Des citoyens nous appellent déjà pour nous offrir de l'aide.»

Immigration Canada a confirmé, mardi après-midi, que 10 000 réfugiés syriens arriveront au pays d'ici la fin de l'année en cours. Il devrait en arriver 25 000 d'ici février. «Le fédéral reste prudent sur les chiffres, a indiqué M. Pedneaud-Jobin. Ça va se clarifier de jour en jour.»

Les différents intervenants impliqués dans l'accueil des réfugiés se sont rencontrés à plusieurs reprises au cours des derniers jours. Ce fut notamment le cas à Gatineau avec le milieu de l'éducation, des services de garde, Emploi Québec et l'ensemble des structures d'accueil. 

L'Office municipal d'habitation pourrait être appelé à intervenir concernant la question du logement. L'organisation précise toutefois que les réfugiés n'auront pas la priorité sur les listes d'attente pour une habitation à loyer modique (HLM). Le statut juridique de réfugié ne le permet pas et la personne doit avoir séjourné au moins un an sur le territoire de la Ville avant de voir son nom ajouté à cette liste.

Impératif français demande un accueil dans la langue de Molière

L'intégration hâtive des parents réfugiés syriens et de leurs enfants à la société québécoise passe par l'apprentissage du français, soutient Impératif français.

Son président, Jean-Paul Perreault, rappelle qu'Impératif français s'est prononcé en faveur de l'accueil des réfugiés de la Syrie. Toutefois, il craint que le gouvernement du Québec cède à la demande d'une commission scolaire anglophone de Montréal d'accueillir 1000 réfugiés dans ses écoles.

«Pour ce faire, Québec devrait accorder une dérogation à la commission scolaire English Montreal pour contourner la Loi 101, puisque celle-ci, depuis 1977, oblige les enfants d'immigrants à fréquenter l'école francophone», souligne M. Perreault. 

Pour Impératif français, il est «impensable» de rouvrir le chapitre de la Charte de la langue française portant sur la langue d'enseignement au Québec. 

Impératif français veut éviter les «remous», et accueillir, «sans exception», tous les élèves d'origine syrienne dans le système scolaire de langue française. 

De surcroît, estime M. Perreault, il serait «humainement inacceptable» de placer les familles syriennes «dans la dichotomie, à savoir que leurs enfants étudieront en anglais, alors que le Québec est français».

- Paul Gaboury, LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer