Semaine de budget, choix cruciaux à l'horizon

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quatre journées cruciales pour l'année qui vient - sinon pour le reste du mandat de l'administration du maire Maxime Pedneaud-Jobin - s'amorcent aujourd'hui à l'hôtel de Ville de Gatineau.

Dès 9h lundi matin, les élus gatinois plongeront tête première dans l'étude du budget 2016. Ils n'en ressortiront que jeudi, à midi. Le cadre financier est déjà déterminé. Il est serré. La Ville doit combler un déficit structurel d'un peu plus de 4 millions $ avant même de dépenser un premier sou. L'augmentation de la taxe foncière ne doit pas dépasser 1,9%, à quoi s'ajoute encore une fois cette année, une taxe dédiée aux infrastructures de 1%. Une hausse des tarifs a aussi déjà été annoncée par le président du comité du budget, Denis Tassé, et par le maire Pedneaud-Jobin.

L'an passé, l'étude du budget avait donné lieu à de vifs débats concernant la part des investissements réservée aux projets de développement par rapport à celle dédiée aux infrastructures. Les débats s'étaient déroulés dans un contexte de compressions, notamment en raison du pacte fiscal transitoire imposé aux villes par le gouvernement du Québec.

15 millions d'économies

L'avant-midi d'aujourd'hui sera essentiellement réservé à l'étude des travaux de la Commission de révision des dépenses et des services, présidée par Maxime Tremblay. Son objectif est d'atteindre 15 millions $ d'économies récurrentes pour 2018. Jusqu'ici, la commission a permis des économies récurrentes de 6,3 millions $.

Une partie du sort des contribuables gatinois pour 2016 se jouera en après-midi. Il y aura présentation de la situation financière, précision des enjeux du budget, ses faits saillants, ainsi que la tarification des services proposée pour l'année 2016.

La journée de mardi permettra aux élus de faire le bilan du plan d'investissement de l'année 2015. Après avoir étudié un «plan de diversification des revenus», le conseil fera le point sur le chemin parcouru dans la dernière année quant aux travaux de maintien des infrastructures, ainsi que dans le domaine de l'informatique et des télécommunications.

Les débats du mercredi se feront essentiellement à huis clos, loin du regard attentif des médias et des citoyens. La matinée est réservée au plan d'investissement 2016-2020. Le reste de la journée se déroulera la porte fermée. Cette retraite du conseil débouchera sur la présentation des décisions finales, le lendemain matin.

Les travaux publics du conseil municipal sont tous webdiffusés sur le site Internet de la Ville de Gatineau. Le budget 2016 doit être officiellement adopté par le conseil municipal le 8 décembre prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer