Le maire Pedneaud-Jobin réplique à ses critiques

Le maire Pedneaud-Jobin accepte mal les accusations voulant... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire Pedneaud-Jobin accepte mal les accusations voulant qu'il avance au ralenti et qu'il n'accomplit rien depuis le début de son mandat.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Gatineau est «sur le neutre», a laissé entendre la conseillère Denise Laferrière dans LeDroit mardi, en guise de résumé du bilan de mi-mandat de l'administration Pedneaud-Jobin. «Ce n'est pas vrai, on avance plus vite que jamais», a rétorqué le maire, 24 heures plus tard.

Maxime Pedneaud-Jobin accepte mal les accusations voulant qu'il avance au ralenti et qu'il n'accomplit rien depuis le début de son mandat.

«Je ne comprends pas comment on peut dire ça, affirme-t-il. D'est en ouest à Gatineau, et dans l'ensemble des quartiers, on pose des gestes, des projets avancent. On a des priorités claires, avec des budgets précis. En même temps, on se donne des relations de complicité avec Ottawa, on a participé à plus de commissions parlementaires en deux ans à Québec que dans les six dernières années. On a pris une place importante sur les enjeux municipaux dans la dernière élection fédérale.»

Mme Laferrière rappelle que le maire Pedneaud-Jobin est au pouvoir depuis deux ans et qu'il n'y a toujours pas un sou de dépensé dans le centre-ville, une priorité de son parti.

Le maire répond que le conseil s'est donné des priorités, le ruisseau de la Brasserie et le secteur Laval-Aubry. «On creuse sur Laval-Aubry l'été prochain et on est sur le point d'adopter un plan de un million de dollars pour de l'animation dans le centre-ville, insiste-t-il. Le ruisseau de la Brasserie a attiré plus de 30 000 personnes avec la patinoire et Agwàtà cette année.»

De l'impatience au centre-ville

La conseillère de Hull-Wright, qui quittera la vie politique en 2017, n'est toutefois pas la seule à s'impatienter.

L'ancien président de Vision centre-ville et vice-président des Brasseurs du temps (BDT), Marc Godin, déplore «le manque d'action» dans la planification de la revitalisation des berges du ruisseau. «Je déplore surtout le manque de vision globale, le manque du sens du développement, et la lenteur pour réaliser le potentiel du pôle culturel Montcalm.»

M. Godin mentionne que la patinoire du ruisseau et Agwàtà ont démontré l'importance d'installations minimales sur les berges du ruisseau. «Il n'y a même pas de toilettes publiques, dit-il. La planification n'est pas encore faite. J'agite le drapeau orange. Si c'est une priorité, la Ville doit se mettre en mode rattrapage.»

Le plan d'investissement des projets de développement 2015-2018 prévoit un montant de 3,5 millions $ pour des travaux d'aménagements sur les berges du ruisseau de la Brasserie. Les plans et devis doivent être terminés en 2016 et les travaux sont prévus pour 2017. La Ville travaille actuellement sur le plan directeur du projet.

Dans le cas de la Fonderie, 5,7 millions $ permettront à retaper les bâtiments patrimoniaux et de travailler à l'installation d'un marché public. Une étude sera faite sur les bâtiments patrimoniaux l'an prochain. Les travaux seront effectués en 2017. L'édifice de la Fonderie devrait être prêt à accueillir un marché public régional en 2018.

Gatineau fera le point sur la collusion

Les Gatinois en sauront un peu plus, mercredi, sur la façon dont la Ville compte s'y prendre pour se faire rembourser les sommes détournées lors des années de collusion.

Mardi, c'était au tour de la Ville de Montréal d'annoncer avoir envoyé 380 mises en demeure à des personnes ou des entreprises pour les inviter à participer au programme de remboursement volontaire mis en place par le gouvernement du Québec. Le programme permet aux villes de récupérer 20% de la valeur des contrats octroyés au cours des 20 dernières années aux entreprises qui ont trempé dans des tactiques collusionnaires.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedenaud-Jobin, a indiqué qu'une résolution concernant la collusion sera présentée mercredi au comité exécutif. «On fera le topo d'où nous en sommes rendus dans ce dossier», s'est contenté d'affirmer le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer