Gatineau n'aura pas de passe-droit, dit le député Lauzon

Élu dans Argenteuil-La Petite-Nation, le conseiller Stéphane Lauzon a... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Élu dans Argenteuil-La Petite-Nation, le conseiller Stéphane Lauzon a rapidement revêtu ses nouveaux habits de député fédéral, mardi, lorsqu'il a été questionné sur l'attention qu'il allait porter aux nombreux besoins de Gatineau.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Stéphane Lauzon n'a pas l'intention d'être plus attentif aux demandes de la Ville de Gatineau qu'à celles des autres municipalités de son comté.

Le nouveau député libéral d'Argenteuil-La Petite-Nation a rapidement revêtu ses nouveaux habits de député fédéral, mardi, lorsqu'il a été questionné sur l'attention qu'il allait porter aux nombreux besoins de Gatineau en matière d'entretien des infrastructures.

M. Lauzon a été l'un des élus les plus revendicateurs du conseil pour le financement des infrastructures. Il était particulièrement critique par rapport à l'état des rues de Gatineau.

«On va répondre à toutes les municipalités, mais quand Gatineau va cogner à notre porte, je vais avoir la même oreille que pour n'importe quelle autre municipalité, a-t-il insisté. Il n'y aura aucun passe-droit pour Gatineau, surtout qu'il y a aussi des demandes d'ailleurs qui sont parfois même pires. Toutes les municipalités ont un retard dans l'entretien de leurs infrastructures.»

«Plus facile à Ottawa»

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a salué l'élection de M. Lauzon avec une petite boutade qui n'a pas semblé plaire au nouveau député libéral, mardi, en ouverture de la séance du conseil municipal.

«Quand le maire de Montréal, Denis Coderre, est passé du fédéral au municipal, il a dit que devenir maire était pour lui une promotion et que c'était plus facile au fédéral, alors pour vous ça devrait être plus facile ce que vous allez vivre à Ottawa», a lancé le maire à Stéphane Lauzon.

Ce dernier n'a pas semblé apprécier le petit mot d'humour du maire.

«Je pense que le maire aurait peut-être dû siéger au fédéral avant de se prononcer là-dessus, a sèchement laissé tomber M. Lauzon. Je ne pense pas que ce sera plus facile. C'est tout un défi que j'aurai à relever et avec mon expérience au municipal, je suis prêt à le relever.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer