Gatineau donne une chance au site Guertin

Complètement écarté, en juin, comme site potentiel pour accueillir le futur... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Complètement écarté, en juin, comme site potentiel pour accueillir le futur domicile des Olympiques de Gatineau, le terrain de l'actuel aréna Guertin est revenu au centre des discussions, mardi, au conseil municipal.

Visiblement, les négociations entre élus ont été vives depuis que le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a utilisé son veto, le mois dernier, pour bloquer une résolution majoritaire du conseil qui allait mener à la création d'un comité d'élus dans le dossier des Olympiques.

Cette résolution parrainée par le conseiller Mike Duggan qui avait mené à une véritable crise de confiance au sein du conseil a finalement été défaite. Il n'y aura donc pas de comité d'élus.

Le maire a pour sa part accepté d'ouvrir les discussions dans le dossier des Olympiques à tous les membres du comité exécutif, dont fait partie le conseiller Maxime Tremblay. Une résolution présentée par Denise Laferrière, adoptée à la majorité, permet aussi de ramener un relatif consensus à la table du conseil. «Là, au moins, nous donnons une chance au site Guertin d'être considéré comme les autres terrains faisant actuellement l'objet d'analyses», a expliqué Mme Laferrière.

Le conseiller Maxime Tremblay fait partie des élus qui ont changé leur fusil d'épaule en ne demandant plus la formation d'un comité tel que proposé par M. Duggan. Selon lui, la résolution de Mme Laferrière est «importante» puisqu'elle permet d'avoir sur la table l'ensemble des options. «Ce n'est pas parce que ce terrain pourrait être payant qu'il faut absolument y construire des édifices à logements, affirme M. Tremblay. À ce compte-là, il faudra construire sur le bord du ruisseau de la Brasserie.»

Pour le maire Pedneaud-Jobin, ce compromis concernant le site de l'aréna Guertin n'était pas énorme si ça pouvait permettre au conseil de se rapprocher d'un consensus. «Et comme le site a déjà beaucoup été analysé par nos services, ce ne sera pas une grande quantité de travail pour nos fonctionnaires», a-t-il indiqué.

Il n'y aura pas de comité d'élus dans le dossier du futur domicile des Olympiques de Gatineau. Une majorité de conseillers ont rejeté la résolution, mardi soir, isolant ainsi ses deux principaux défenseurs, Mike Duggan et Sylvie Goneau. Seuls les conseillers Marc Carrière, Denise Laferrière, Josée Lacasse et Stéphane Lauzon ont maintenu leur vote.

En début de journée, mardi, Mme Goneau a envoyé un communiqué aux médias de la région afin d'expliquer pourquoi, selon elle, la formation d'un comité d'élus était toujours pertinente. Quelques heures plus tard, devant la défection de ses collègues, Mme Goneau a eu cette réaction. 

«Je ne comprends pas pourquoi là, tout d'un coup, miraculeusement, on est pressé et qu'il faut aller de l'avant très vite, a-t-elle lancé. On remet encore les décisions entre les mains d'un petit groupe, je ne suis pas d'accord avec ça.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer