Goneau revient à la charge dans le dossier des Olympiques

La conseillère Sylvie Goneau... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère Sylvie Goneau

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sylvie Goneau ne lâche pas le morceau. À quelques heures de la séance du conseil municipal de Gatineau, la conseillère revient à la charge et propose la formation d'un comité d'élus pour mener à terme le dossier du futur domicile des Olympiques.

Mme Goneau propose la formation d'un comité «indépendant», au sein duquel siégeraient...des élus. Selon elle, la création de ce comité est encore «plus urgente» aujourd'hui, après que le maire Maxime Pedneaud-Jobin a fait le point sur le dossier à huis clos, la semaine dernière. 

Il y a un mois, le maire de Gatineau avait imposé son veto pour bloquer une résolution majoritaire du conseil qui aurait mené à la formation d'un comité d'élus dans le dossier du futur domicile des Olympiques. Ce veto prend fin aujourd'hui. La résolution, selon la Loi, doit de nouveau faire l'objet d'un vote. 

Dans un courriel envoyé mardi matin à l'ensemble des médias de la région, Mme Goneau explique que rien ne démontre que les deux projets actuellement en analyse répondent aux aspirations des Gatinois. Elle propose d'évaluer la possibilité de tout recommencer à zéro, même de réfléchir de nouveau à la possibilité de construire un centre multifonctionnel.

«Nous avons en main un grand nombre d'études, rappelle Mme Goneau. Plus de 5 millions $ en travaux de recherche et d'analyse ont jusqu'à présent été investis pour le projet de Guertin.  Des investissements qui sont sur le point d'être jetés par la fenêtre si le site Guertin n'est pas considéré ni retenu pour ce projet. Si ce comité juge que les projets déposés n'atteignent pas tous les objectifs fixés, le comité pourrait développer un nouvel appel d'offres qui reflète les nouvelles orientations et les nouveaux besoins qui auront été définis.»

Mme Goneau ajoute que le dossier actuel n'est pas porté par «une vision claire et des objectifs globaux». Selon elle, la résolution du conseil du mois de juin n'a fait que mener à des projets qui «répondent aux critères du maire».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer