Dossier des Olympiques: le comité d'élus perd de la pertinence

Le conseiller Mike Duggan a pour sa part... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Mike Duggan a pour sa part admis que «la situation est très délicate».

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La pertinence de former un comité d'élus dans le dossier du futur domicile des Olympiques de Gatineau s'est étiolée, mardi, avec la présentation à huis clos par le maire des derniers développements dans cet épineux dossier.

Tel que promis la semaine dernière, Maxime Pedneaud-Jobin a informé le conseil des propositions qui sont actuellement analysées par la Ville, soit celle déposée par les Sénateurs d'Ottawa et celle de Vision multisports Outaouais. Cette communication du maire aux élus survient à une semaine de la fin de la force légale du veto imposé par ce dernier pour bloquer une résolution majoritaire lors du dernier conseil municipal.

Cette résolution parrainée par le conseiller Mike Duggan aurait mené à la formation d'un comité formé des conseillers Sylvie Goneau, Maxime Tremblay et Denise Laferrière. Leur mandat aurait été de colliger toute l'information pertinente dans le dossier et d'en faire rapport aux autres élus.

Presque tous les conseillers se sont éclipsés par la porte de derrière au terme du huis clos. Maxime Tremblay a refusé d'offrir ses commentaires. Selon nos informations, la réunion a donné lieu à de nombreux accrochages entre lui et le maire Pedneaud-Jobin. Voyant les médias qui attendaient à la sortie, Mme Laferrière a choisi, comme plusieurs autres, de quitter la salle du conseil par une autre porte.

Mike Duggan a pour sa part admis que «la situation est très délicate» et qu'il y a un «risque de nuire à la situation s'il y a trop d'informations qui sont dévoilées». Celui qui est à l'origine de la résolution pour la formation d'un comité a paru beaucoup moins certain, mardi, de la pertinence de poursuivre dans cette voie.

«Peut-être qu'on aurait pu avoir quelques détails avant aujourd'hui, mais là nous les connaissons, a dit M. Duggan. L'information est plus sensible que je ne le croyais. La formation d'un comité est encore une possibilité, on verra. Il faut discuter entre nous pour décider de ce qu'on fera mardi prochain.»

Le conseiller Jocelyn Blondin, qui avait voté en faveur de la formation d'un comité, est pour sa part plus catégorique. «Je crois qu'on a su ce qu'on voulait savoir, a-t-il affirmé. Dans mon cas, j'ai su ce que je voulais savoir. On va laisser les choses aller.»

Le maire Pedneaud-Jobin s'est contenté d'affirmer que les annonces pertinentes dans le dossier des Olympiques seront faites quand le moment sera venu de le faire. «Je me suis engagé à transmettre le plus d'information possible aux élus et c'est ce que j'ai fait aujourd'hui», a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer