Le lac Beauchamp «vieillit mal»

L'état de santé du lac Beauchamp fait craindre... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

L'état de santé du lac Beauchamp fait craindre le pire à Gatineau.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le lac Beauchamp manque d'oxygène. Son état de santé se détériore et pour éviter sa mort prématurée, la Ville de Gatineau n'a pas d'autres choix que de prendre les grands moyens.

Le comité exécutif a autorisé, mercredi matin, une dépense de 26 000 $ afin de confier à une firme spécialisée la réalisation d'un plan de gestion environnementale du lac.

Un rapport préliminaire produit par CIMA+ et déposé l'an passé sur l'état de santé du lac fait craindre le pire à la Ville de Gatineau. Le directeur général adjoint de la Ville, André Turgeon, ne le cache pas: «le lac vieillit mal». Déjà, quelques sources de contamination ont été identifiées et nécessitent une intervention environnementale.

Situations à corriger

«Il y a des éléments qui nuisent à l'oxygénation du lac, précise le haut fonctionnaire. Il y a d'abord l'érosion de la plage et aussi l'eau de ruissellement du stationnement qui se dirige dans le lac qui nous préoccupe. La présence de myriophylle à épi, une catégorie d'algues qui se propage dans le lac et qui est aussi une nuisance. Il y a des situations à corriger et nous allons les corriger.»

La présence de bernaches résidentes et la tenue de festivals comme les Merveilles de sable n'aident pas le lac à se refaire une santé, précise l'étude de CIMA+.

L'étude commandée par la Ville doit préciser les sources de contamination et proposer des solutions d'actions à la Ville de Gatineau.

Le lac Beauchamp est important pour la Ville de Gatineau puisqu'elle y offre de nombreuses activités récréatives. «Notre objectif est de conserver ces activités, insiste M. Turgeon. Mais pour ça, il faut que le lac survive.»

Le conseiller Gilles Carpentier affirme que «ne rien faire ne fait pas partie des options» de la Ville dans ce dossier. «Ça aurait été irresponsable de ne rien faire quand des experts nous affirment qu'il y a un enjeu d'oxygénation du lac», a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer