Place des peuples: de l'opposition avant même l'annonce

Le projet Place des peuples, de Brigil... (Courtoisie)

Agrandir

Le projet Place des peuples, de Brigil

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À en croire les sondages qui sont publiés, et ceux qui ne le sont pas, le rejet des Gatinois envers la construction de gratte-ciel dans leur centre-ville ne s'estompe pas.

Au début du mois de mars 2015, un premier sondeur questionnait 600 Gatinois sur le sujet pour le compte du 104,7 FM. La firme Segma Recherche leur a demandé si «Gatineau devrait favoriser la construction d'un édifice de 50 étages et plus sur son territoire comme l'a fait récemment la Ville de Québec».

Le 104,7 FM avait cependant pris la décision de ne pas publier les résultats à cette question.

Ce coup de sonde a été réalisé exactement deux mois avant que LeDroit révèle l'existence du méga-projet de tours de 35 et 55 étages du promoteur Gilles Desjardins dans le quartier du musée.

Le sondage du 104,7 FM de mars dernier laissait entrevoir une forte opposition à un tel projet à Gatineau. Les Gatinois étaient à 62% en désaccord avec une tour de plus de 50 étages sur leur territoire. L'opposition était similaire d'un quartier à l'autre de la Ville.

Un sondage publié hier par Radio-Canada va dans le même sens et conclut que plus de la moitié des Gatinois s'oppose à un immeuble de plus de 50 étages dans leur ville.

«Plus pertinent»

Le 104,7 FM affirme ne pas avoir diffusé cette information à l'époque parce que le sujet n'était plus pertinent au moment de la publication du sondage. Le directeur de l'information de la station, Claude Tremblay, affirme que la question avait été commandée au sondeur dans le contexte de l'annonce de l'édifice Le Phare, à Québec, dévoilé par le quotidien Le Soleil à la mi-février.

«On jugeait [au moment de la publication du sondage] que ce n'était plus pertinent, que ce n'était plus dans les sujets d'actualité de l'heure», a affirmé M. Tremblay. Ce dernier affirme qu'il n'était pas au courant des projets que mijotait Gilles Desjardins à ce moment-là. «Si quelqu'un le savait chez nous, il ne l'a pas dit à l'équipe des nouvelles», a ajouté M. Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer