Vision Multisports Outaouais dépose un projet d'aréna

Alain Sanscartier confirme que le plan de son... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Alain Sanscartier confirme que le plan de son groupe a été déposé à la Ville de Gatineau en juillet dernier.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'organisme Vision Multisports Outaouais (VMSO) aurait conclu une entente de principe avec les Olympiques de Gatineau afin de construire et gérer le futur domicile du club de hockey.

Le président des Olympiques, Alain Sear, a confirmé au Droit vendredi soir qu'une entente était survenue après deux jours d'intenses négociations cette semaine. Ce dernier n'a pas voulu confirmer l'identité du partenaire, mais il s'agit, selon nos informations, du groupe d'Alain Sanscartier, qui est aussi à l'origine de la construction du centre Branchaud-Brière.

«Nous avons une entente pour un bail à très long terme, a indiqué M. Sear. Ça va nous coûter un peu plus cher que prévu, mais nous voulions demeurer à Gatineau.»

Alain Sanscartier confirme que le plan de son groupe a été déposé à la Ville de Gatineau en juillet dernier. Plusieurs rencontres ont depuis eu lieu entre VMSO, les propriétaires des Olympiques et la haute direction de la Ville de Gatineau. Vendredi, le président de VMSO n'a cependant donné aucune indication sur une possible entente avec les actionnaires des Olympiques.

«Nous ne reculons pas, a-t-il toutefois affirmé. Je ne dis pas que tout est attaché et que les annonces sont pour bientôt. Mais la façon dont les choses progressent nous encourage suffisamment à continuer de nous lever le matin pour continuer d'avancer.»

M. Sanscartier ajoute avoir demandé une première rencontre avec la Ville après avoir discuté avec le comité de Norman MacMillan. «On a déposé un document sur nos intentions de construire et de gérer une infrastructure pour remplacer l'aréna Guertin, explique le président de VMSO. Il y a une subvention de 26,5 millions $ qui est disponible, il y a une équipe de hockey junior qui cherche un domicile et une ville qui a un besoin pour des glaces. Notre offre combine ces trois éléments.»

M. Sanscartier affirme travailler sur ce dossier à l'intérieur des paramètres dictés par la Ville de Gatineau. «Nous ne travaillons pas à l'envers, dit-il. Nous ne dépenserions pas autant d'énergie si nous n'étions pas rassurés sur certains éléments importants.»

En d'autres mots, la question du financement ne semble pas être un écueil pour VMSO. «Pour Branchaud-Brière, notre plan d'affaires était assez solide pour qu'on puisse emprunter 18 millions $», rappelle M. Sanscartier.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, explique être en discussion avec au moins un autre partenaire potentiel dans ce dossier, les Sénateurs d'Ottawa. «Nous avons demandé qu'on nous présente un cadre financier où notre participation serait clairement identifiée, dit-il. Pour l'instant, c'est là qu'on est.»

Refus «théorique» de Québec

M. Pedneaud-Jobin a aussi réagi au texte publié dans l'édition du Droit de vendredi, dans lequel il était indiqué que Québec refusait, par le biais d'une lettre officielle, de transférer la subvention de 26,5 millions $ pour faire la rénovation d'arénas de proximité.

«Le gouvernement dit non à quelque chose qui n'est pas encore un projet, à quelque chose qui est encore théorique, a affirmé le maire. Est-ce que le gouvernement sait quel est notre projet? Comment pourrait-il le savoir si nous-mêmes n'avons pas encore de projet final à présenter? Le gouvernement dit non sans avoir entre les mains un projet sur lequel il peut dire non.»

Le maire dit s'attendre du gouvernement qu'il se prononce quand un projet sera présenté. «Je n'ai pas plus d'émotion face à cette lettre que j'en avais quand la députée Maryse Gaudreault a dit la même chose en juin dernier, lance-t-il. Moi je travaille pour m'associer à un projet pour sauver les Olympiques. Le reste, la lettre, ça n'a pas d'importance. Avant de dire non à quoi que ce soit, Québec devrait attendre de recevoir un projet et c'est là-dessus que nous travaillons tous présentement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer