La ferme Moore ouvrira à l'automne

La ferme Moore.... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La ferme Moore.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Centre d'écologie et d'agriculture urbaine de la ferme Moore devrait ouvrir ses portes dès l'automne.

Le comité exécutif de la Ville de Gatineau a officialisé mardi l'octroi d'une somme de 50000$ qu'a puisée le conseiller Jocelyn Blondin dans son budget discrétionnaire pour contribuer au projet piloté par la Coopérative de la solidarité de la ferme Moore.

En juillet, un bail de cinq ans avait été signé entre la coopérative et la Commission de la capitale nationale (CCN), propriétaire de la ferme Moore, afin de lui permettre de reprendre vie. Culture biologique, autocueillette, vente de produits, écoboutique et café bistro font partie de ce projet.

«Ça fait des années qu'on veut mettre en valeur ce bijou-là qu'on a à Gatineau, a rappelé le maire Maxime Pedneaud-Jobin. On franchit une étape importante (mercredi matin) en endossant [...] une contribution qui vient du conseiller.»

Développement économique Gatineau contribue aussi à hauteur de 50 000$ dans ce projet, tandis qu'un programme du gouvernement Québec a permis à la Coopérative de solidarité de la ferme Moore d'embaucher un directeur des opérations.

Le conseiller Jocelyn Blondin dit avoir bien hâte que les citoyens puissent «vivre des expériences» agricoles à la ferme Moore. Il a également entrepris des discussions avec le milieu scolaire afin de permettre à certains élèves de participer à des activités pédagogiques sur place.

Le porte-parole de la coopérative, Claude Sirois, indique que les premières activités devraient être organisées dès l'automne, sans qu'il n'y ait nécessairement d'ouverture en grande pompe afin de ne pas brusquer les choses.

«On n'a pas fait de prévisions sur l'achalandage, a précisé M. Sirois. On ne veut pas un achalandage débordant, mais constant, par différents types d'activités étalées dans notre calendrier. [...] On mise sur des groupes qui nous visitent régulièrement.»

À terme, les initiateurs du projet souhaitent que la ferme Moore soit accessible au public sept jours sur sept, mais les horaires risquent d'être «limités» au début.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer