Des citoyens rappellent sa promesse au maire

En 2013, le maire Maxime Pedneaud-Jobin avait promis... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

En 2013, le maire Maxime Pedneaud-Jobin avait promis la création d'un office indépendant de consultation publique afin de «rebâtir le lien de confiance avec les citoyens.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La réforme du service de l'urbanisme sera au coeur des débats lors de la rentrée du conseil municipal, annonçait la semaine dernière le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. Au même moment, le Forum citoyen d'Aylmer demande la création d'un office de consultation publique, une promesse électorale du premier magistrat gatinois.

L'Association des résidents de la Terrasse-Lakeview (ARTL) et son pendant du quartier Deschênes ont rassemblé quelques dizaines de citoyens le 30 mai dernier pour jaser d'urbanisme et du rôle de certaines décisions sur la santé des populations. Le rapport qui résume les discussions tenues durant ce forum, ainsi que les principales conclusions a été rendu public vendredi soir.

Le besoin d'un office de consultation publique, inspirée du modèle en place à Montréal, fait partie des constats du forum, souligne la vice-présidente de l'ARTL, Andréanne Léger.

«C'est quelque chose qui peut améliorer les choses à Gatineau. À Montréal, l'office s'occupe seulement de projets de plus d'un million de dollars. Nous sommes conscients que c'est peut-être à revoir pour Gatineau.»

La volonté de voir cet office naître découle d'une conviction que le «citoyen est expert de son milieu», selon les participants de ce forum. Reste à voir maintenant si les résidents du secteur Aylmer sauront convaincre les élus municipaux de sa nécessité.

Les conseillers Maxime Tremblay et Richard Bégin étaient présents lors du forum. Ce dernier a d'ailleurs déjà donné son appui aux démarches des citoyens à ce qui a trait à la création de l'office de consultation publique. Selon Andréanne Léger, le défi pour les organisateurs du forum sera désormais de porter ses revendications et de s'assurer qu'elles sont entendues.

Une aide de la Ville

Le rapport sera remis au conseil municipal au début de l'automne, mais elle se dit consciente qu'il en faut bien plus pour obtenir le changement souhaité. La vice-présidente de l'ARTL soutient qu'il serait pertinent d'obtenir le soutien de la Ville pour la création d'un organisme communautaire dont la mission serait de représenter les citoyens de divers quartiers dans ce type de revendications.

«On est des bénévoles, on n'a pas tout notre temps. [...] Quand on sait que ç'a pris deux ans pour permettre les poussettes dans les autobus de la STO, il faut que le bénévole soit motivé. Ça faciliterait l'implication. Les gens ont des idées, mais ils ne sont pas toujours prêts à s'impliquer. Ça assure aussi une forme de mémoire corporative.»

jpaquette@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer