Le prix Jean Boileau remis à Berthe Miron

Berthe Miron.... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Berthe Miron.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le prix Jean Boileau, qui souligne l'engagement des artisans du Festival de montgolfières de Gatineau (FMG), sera remis cette année à une des membres fondatrices et ancienne présidente de l'événement, Berthe Miron.

Conseillère municipale de 1983 à 1999 dans le quartier de la Baie de l'ancienne ville de Gatineau, Mme Miron a fait partie du petit groupe ayant réussi à mettre sur pied le FMG, aux côtés entre autres de Jean Boileau, Claire Vaive et Thérèse Cyr.

«Il a fallu y croire vraiment et être capable de convaincre le conseil municipal de renouveler, parce que ça avait été un fiasco la première année à cause de la température, se rappelle Mme Miron. L'équipe n'était pas nombreuse, donc on faisait tout. On vendait des macarons, on faisait la sécurité, mais ce sont de bons souvenirs, malgré le fait que ça n'avait pas été une réussite.»

Lors de son passage à la présidence du FMG, entre 1994 et 2000, Berthe Miron est parvenue à attirer à Gatineau le Championnat du monde de dirigeables à air chaud, qui s'est ainsi tenu pour la première fois en Amérique du Nord lors de l'édition 1998.

«Ce sont les meilleures années du festival qu'elle a connues, souligne Jean Boileau, fondateur du FMG, qui est aujourd'hui directeur des communications à la Ville de Gatineau. Des années de pleine croissance, tant au niveau de l'animation que du nombre de ballons et de la renommée du festival à travers le monde.»

Toutes les heures qu'elle a consacrées au FMG seront récompensées le 6 septembre prochain lors de la remise du prix Jean Boileau, dont la création a été annoncée en 2007, lors du 20e anniversaire de l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer