Parc Clétrem: des citoyens dénoncent un «manque de transparence»

Le Rassemblement des citoyens pour la sauvegarde du... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Rassemblement des citoyens pour la sauvegarde du parc Clétrem dénonce ce qu'il qualifie de manque de transparence de la part de Gatineau et de la CSPO.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Alors que le temps commence à presser pour que l'institution soit ouverte à temps pour la rentrée scolaire 2017, le dossier de la construction d'une école primaire dans le parc Clétrem, dans le secteur Aylmer, continue de faire jaser.

Cette fois, les résidents qui s'y opposent digèrent mal que les élus du conseil municipal de Gatineau aient discuté à huis clos mardi du site retenu parmi les huit à l'étude.

Le Rassemblement des citoyens pour la sauvegarde du parc Clétrem dénonce ce qu'il qualifie de manque de transparence de la part de la Ville et de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO). Ils prétendent être mis devant le fait accompli et rappellent avoir exigé que les autorités refassent leurs devoirs et prouvent, étude approfondie à l'appui, que le parc Clétrem est l'endroit idéal pour l'érection de l'établissement de 650 élèves.

«Ce qu'on dénonce, c'est que depuis le début, la Ville et la CSPO ont toujours travaillé en catimini et décidé entre eux quel serait le résultat final. Le sujet est connu, qu'est-ce qu'ils avaient tant à cacher à la population et aux médias en huis clos? C'est déplacé comme façon de faire», de dire le porte-parole du groupe, André Thivierge.

Ce dernier avoue s'être un peu résigné à croire, à regret, que c'est l'emplacement qui sera choisi au bout du compte.

«Selon ce que j'entends, c'est vraiment la question financière qui prime, davantage que les enjeux environnementaux ou tout autre chose. Il faut que le choix respecte le budget du ministère coûte que coûte», lance-t-il.

La présidente de la CSPO, Johanne Légaré, réfute les allégations de M. Thivierge et rappelle que la commission scolaire est à la merci de la Ville pour le choix des terrains pour les futures écoles.

Elle précise également qu'elle a appris hier que le dossier du site privilégié pour la construction de l'école sera présenté publiquement mardi prochain en comité plénier à la Maison du citoyen.

Elle persiste et signe: le parc Clétrem est l'endroit idéal pour la construction de la nouvelle école primaire, parce qu'il est central et que presque la totalité des écoliers seront des marcheurs.

«Le quartier résidentiel est complété, oui, sauf que ce terrain-là appartenait à la Commission scolaire d'Aylmer à l'époque et était zoné institutionnel. Il a ensuite été cédé à la Ville et le zonage n'a pas changé. Les citoyens peuvent donc blâmer la Ville ou l'entrepreneur, qui leur a fait croire qu'il n'y aurait seulement qu'un parc à cet endroit, sans s'être davantage informé», dit-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer