100 millions $ d'investissements et bien des cônes oranges

Alors qu'une majorité de Gatinois préparent ses plans de vacances estivales, la... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors qu'une majorité de Gatinois préparent ses plans de vacances estivales, la Ville de Gatineau, elle, s'apprête à sortir ses cônes orange et à investir près de 100 millions $ au cours des prochains mois dans ses infrastructures.

Encore cette année, la part du lion ira à la réfection du réseau routier, aux aqueducs et aux égouts. Une somme de 65 millions $ sera investie dans des dizaines de chantiers aux quatre coins de la municipalité. Malgré ces investissements massifs, notamment dans la réfection du réseau routier, les Gatinois verront peu de changement dans l'état général de leurs rues. 

Près du tiers des rues de Gatineau sont dans un état «sous le seuil acceptable», a rappelé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. «Ce pourcentage-là ne variera pas beaucoup, admet-il. Un des défis que nous avons c'est que si on creuse pour faire l'asphaltage et qu'on ne fait pas en dessous, il faudra creuser à nouveau dans quelques années. Ce qu'on a décidé c'est de tout faire d'un coup à chaque fois, mais ça représente beaucoup d'argent.»

Le président du comité des immobilisations et du budget, Denis Tassé, note qu'il y a 350 kilomètres de rue dont l'état n'est pas acceptable à Gatineau. «Il faut comprendre que refaire un kilomètre d'asphalte, c'est une dépense de 1 million $. Il y en aurait donc pour 350 millions $, uniquement pour refaire l'asphalte.»

Un autre montant de 14,4 millions $ sera investi dans les édifices et usines de la Ville. On y remplacera notamment le système de chauffage de l'édifice de la Fonderie. Un pavillon sera construit au parc La Vérendrye, ainsi qu'un nouveau centre communautaire Gilbert-Garneau, tous deux dans le secteur Gatineau. 

Les frais de croissances permettront à Gatineau d'investir 14,8 millions $ dans l'aménagement de parcs, d'espaces verts et de sentiers récréatifs. Plus de 60 parcs et espaces verts verront leur aménagement bonifié cette année. Différentes interventions près des berges de ruisseaux vont nécessiter des investissements de 5,1 millions $

Le maire Pedneaud-Jobin a rappelé que Gatineau n'hésite pas à augmenter la dette afin de participer à différents programmes gouvernementaux de subvention pour la réfection des infrastructures. De fait, la moitié de l'augmentation de la dette au cours des dernières années est directement reliée aux travaux d'infrastructure sur le territoire de la Ville. «Notre dette est saine, dit-il. Nous n'empruntons pas pour payer l'épicerie, mais pour nos infrastructures. On a l'impression que la dette nous coûte cher, mais de ne pas agir ainsi nous coûterait encore plus cher.»

Boulevard Saint-Joseph

L'état de certains tronçons du boulevard Saint-Joseph fait l'objet de nombreuses critiques depuis plusieurs années à Gatineau. Des travaux de réfection du réseau d'aqueduc et d'égouts étaient prévus cette année entre le boulevard Montclair et la rue Dumas, mais ils ont été retirés de la programmation en raison de certains aspects techniques, indique la Ville de Gatineau.

La réfection du boulevard Saint-Joseph devrait donc se faire de façon globale, du boulevard Saint-Raymond au boulevard des Allumettières au cours des prochaines années. Les travaux font l'objet d'analyse. Les services municipaux travaillent présentement à revoir les priorités afin d'être en mesure d'effectuer ces travaux «dès que possible». La programmation totale des travaux d'infrastructure 2015 est disponible sur le site de la Ville de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer