Une épicerie dans le centre-ville dès octobre

Les tours en construction sur la rue Wellington... (Image, courtoisie)

Agrandir

Les tours en construction sur la rue Wellington doivent accueillir une succursale de Provigo.

Image, courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'ouverture d'une épicerie sur l'Île-de-Hull a été annoncée plusieurs fois au cours des dernières années, mais cette fois, il semble que ce soit la bonne.

Dès l'automne prochain, en octobre, selon nos informations, L'Intermarché, de la chaîne Provigo, mettra fin au désert alimentaire qui perdure depuis 1999 dans le centre-ville de Gatineau.

Des négociations entre le Groupe Heafey et Provigo sont en cours depuis plusieurs mois. Des signatures pourraient avoir lieu dès cette semaine et l'entente serait officielle, juste à temps pour l'assemblée générale annuelle de la Coopérative de solidarité de l'Épicerie de l'Île-de-Hull, qui a lieu le 22 juin prochain.

«Il y a encore des petits détails à finaliser, mais vous devriez avoir des nouvelles sous peu», précise Paul Duval, président de la coopérative. Le bail entre l'épicier et le Groupe Heafey doit encore être signé et la coopérative est toujours dans l'attente de la confirmation de son financement par les Caisses Desjardins, ce qui, dit-on, ne devrait plus tarder.

Le marché d'alimentation s'installera dans le complexe immobilier Le W/E, à l'angle des rues Eddy et Wellington. Il occupera la majeure partie du rez-de-chaussée, ainsi qu'un espace au deuxième étage. Avec ses quelque 12000 pieds carrés, il ne s'agira pas d'un supermarché «grande surface» comme c'est de plus en plus la norme, mais d'une épicerie de quartier proposant tous les produits qu'on retrouve dans un marché d'alimentation, mais qui se spécialisera aussi dans le vrac et le prêt-à-manger.

Les membres de la coopérative de consommateurs pourront bénéficier de rabais sur leur panier d'épicerie, tandis que les travailleurs du centre-ville pourront attraper un repas sur le pouce, ce qui permettra au supermarché de répondre aux différentes clientèles du secteur.

Ultimatum

La conseillère du quartier, Denise Laferrière, réserve un montant de 300000 $ du fonds des communautés depuis plusieurs années. Sa patience arrivait à terme. «J'avais donné un ultimatum à la coopérative, dit-elle. Ils avaient jusqu'en 2015 pour réaliser le projet, sinon l'argent allait servir à autre chose.»

Mme Laferrière note que le centre-ville est «à l'aube de grands développements», mais qu'une grande partie de sa population est toujours très vulnérable. Près du tiers des ménages sont des familles monoparentales sur l'Île-de-Hull. «C'est une population très variée dont les besoins en alimentation sont très différents et l'épicerie va faire augmenter la qualité de vie», dit-elle.

Pour sa part, le président de Vision centre-ville, Stefan Psenak, souligne l'apport du Groupe Heafey dans le dossier. «Non seulement il y a des gens d'affaires qui investissent pour ramener des résidents dans le centre-ville, mais on voit dans le cas du Groupe Heafey qu'ils se préoccupent aussi du tissu social et de la qualité de vie.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer