Projet de Brigil: plusieurs inquiets, peu d'enjoués

Le projet de l'aménagement de deux tours de... (Courtoisie)

Agrandir

Le projet de l'aménagement de deux tours de 55 et 35 étages du promoteur immobilier Brigil, qui comprend aussi l'aménagement d'une place publique, ne fait pas le bonheur de tous les résidents du quartier du Musée.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Association des résidents de l'Île de Hull (ARIH) s'est dotée jeudi soir d'une vision sur la question du redéveloppement du centre-ville, mais elle n'entend pas prendre position tout de suite sur le projet de tours la Place des Peuples du promoteur Brigil. Les citoyens présents à la rencontre ont, quant à eux, soulevé plusieurs inquiétudes face à l'avenir du quartier du Musée.

Quelque 90 citoyens se sont déplacés à l'assemblée générale extraordinaire. La plupart des gens présents ont fait part de leurs inquiétudes face au projet de 400 millions $ devant le Musée canadien de l'histoire. Plusieurs s'opposent à la hauteur des édifices - une tour de 55 étages et une autre de 35 étages sont prévues.

Rappelons que le zonage de ce secteur de la rue Laurier ne permet pas d'ériger un immeuble de plus de trois étages.

« Je ne suis pas architecte, mais 55 étages à côté d'édifices de deux ou trois étages ça ne fait pas de sens dans ma tête », a soulevé Lissa Constantine, appuyée par les applaudissements des citoyens présents.

De son côté, l'activiste Bill Clennett n'a pas caché sa frustration. « Je suis outré et totalement contre, a-t-il pesté. Je trouve regrettable qu'on ait mis ce projet au jour. Ça va à l'encontre du Plan particulier d'urbanisme (PPU). »

Geneviève Canuel a soulevé la place des familles sur l'Île de Hull qui est compromise, selon elle. « Je crois que les familles sont nécessaires à une ville vivante. De plus en plus, des villes comme Vancouver essaient de ramener les familles en ville, a-t-elle illustré. On va faire cette erreur-là de faire disparaître les familles et les envoyer en banlieue et ça va faire un centre-ville mort. »

VISION FUTURE

L'ARIH a profité de la rencontre pour repositionner sa vision sur les projets futurs sur l'Île de Hull et pour s'entendre sur des principes d'urbanisme. Sa vision comprend différents objectifs, dont la densification de la population, la limitation de la hauteur des nouveaux bâtiments à une échelle humaine, l'harmonisation architecturale dans les efforts de revitalisation ou de redéveloppement ainsi que l'offre de logements de qualité pour les familles, individus et retraités.

Au cours des prochaines semaines, l'ARIH entend développer une grille d'analyse des projets d'aménagement urbain. « On va orienter la grille avec un pointage. Ça va nous permettre de ne pas juste refuser un projet par exemple, mais surtout d'émettre nos recommandations », explique Marie-Eve Gratton, administratrice de l'ARIH.

Cette dernière affirme ne pas vouloir prendre position tout de suite sur le projet de l'homme d'affaires Gilles Desjardins puisqu'elle veut connaître tous les détails avant de se prononcer.

Le projet de Brigil comprendra 320 chambres d'hôtel, 420 unités de condominium, des restaurants et 55 000 pieds carrés de superficie commerciale.

La Ville de Gatineau entreprend un processus de consultation publique, la semaine prochaine, sur l'avenir du quartier du Musée, qui comprend entre autres le projet présenté par Brigil. La consultation aura lieu le 15 juin, de 15 h à 20 h, à la Maison du citoyen.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer