Myriam Nadeau réclame des congés parentaux pour les élus

L'élue du district de Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau, donnera... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

L'élue du district de Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau, donnera naissance à un second enfant à la fin du mois de juin.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La conseillère municipale de Gatineau Myriam Nadeau, qui doit accoucher à la fin du mois, souhaite que la loi provinciale soit modifiée afin de permettre des absences de plus de 90 jours pour les congés parentaux.

Mme Nadeau a pris part à une dernière séance du conseil municipal, mardi soir, avant son départ pour un congé au cours duquel elle donnera naissance à un deuxième enfant. Elle en a profité pour lancer un message afin de sensibiliser la population aux dispositions actuelles de la loi provinciale, qui prévoit que «le mandat d'un membre du conseil qui a fait défaut d'assister aux séances du conseil pendant 90 jours consécutifs prend fin à la clôture de la première séance qui suit l'expiration de cette période, à moins que le membre n'y assiste».

«Un délai de grâce de 30 jours» supplémentaires peut toutefois être accordé par le conseil municipal, ce qui est le cas pour Myriam Nadeau. Elle a d'ailleurs tenu à remercier ses collègues qui ont consenti, «au-dessus de toute partisanerie», à lui octroyer 30 jours de plus auprès de son bébé. À son retour au travail, c'est son conjoint qui prendra la totalité du congé parental prévu par le régime provincial.

«Je pars l'esprit tranquille, sachant que j'ai le soutien de mes collègues afin de conserver ma qualité d'élue malgré une absence anticipée de plus de 90 jours», a mentionné Mme Nadeau.

Elle considère toutefois que la loi devrait être amendée afin de permettre aux élus de quitter temporairement leurs fonctions pour plus de 90 jours afin d'accueillir un enfant, et ce sans avoir besoin de l'accord du conseil. «Faire de la place pour les jeunes et pour les femmes en politique implique entre autres de poser des gestes pour permettre la conciliation travail-famille», a-t-elle valoir.

Mme Nadeau a souligné avoir déjà entrepris des discussions à ce sujet auprès de différentes instances de l'Union des municipalités du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer