Gatineau raye les nazis de sa toponymie

Albert-Einstein remplacera Philipp-Lenard et la rue Alexis-Carrel deviendra... (Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit)

Agrandir

Albert-Einstein remplacera Philipp-Lenard et la rue Alexis-Carrel deviendra Marie-Curie.

Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dans une rare incursion politique sur le terrain de la toponymie, le conseil municipal de Gatineau a décidé, unilatéralement, mardi, de modifier les noms des rues Philipp-Lenard et Alexis-Carrel, deux récipiendaires de Prix Nobel qui ont eu des accointances avec le régime nazi d'Adolf Hitler.

La résolution a été proposée par le conseiller du quartier, Gilles Carpentier. Tel que l'indiquait LeDroit dans son édition de mardi, Albert-Einstein remplacera Philipp-Lenard et la rue Alexis-Carrel deviendra Marie-Curie. «C'est une décision politique que je vais assumer jusqu'à la fin de mon mandat», a-t-il dit.

Loin d'être unanimes sur la question, les élus ont longuement débattu du dossier, mardi, en caucus préparatoire. Cinq conseillers ont voté contre la proposition. Plusieurs ont dit craindre que la municipalité ouvre «une canne de vers» en effectuant un tel changement. «Pour moi, que ce soit un violeur, un prisonnier, un exploitant de femmes ou un génocidaire, il y a toute une histoire et changer des noms de rue comme ça, ça risque d'ouvrir une canne de vers», a affirmé le conseiller Stéphane Lauzon.

Le maire Pedneaud-Jobin a précisé qu'il était hors de question de se lancer dans une vaste révision de la toponymie gatinoise. Il a toutefois soutenu que les cas des rues Philipp-Lenard et Alexis-Carrel étaient particuliers, loin d'un cas comme Alphonse Moussette, bien présent dans la toponymie gatinoise.

«Moussette fait partie d'une espèce de folklore dans notre ville, a indiqué M. Pedneaud-Jobin. C'est un maire qui est allé en prison, qui en est sorti et qui a été réélu. Ça fait partie de notre histoire locale et il y a quelque chose d'intéressant là-dedans. Un nazi, ça n'a rien d'intéressant et il y a bien d'autres endroits pour souligner ce qu'ils ont fait.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer