Une nouvelle vocation est à l'étude

Des travaux d'environ 350 000 $ sont actuellement... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Des travaux d'environ 350 000 $ sont actuellement nécessaires pour rénover le lieu de culte érigé il y a 56 ans.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un projet visant la sauvegarde de l'église Notre-Dame-des-Neiges, dans le secteur Masson-Angers, est actuellement sur la planche à dessin, alors que la possibilité de transformer l'endroit en salle multifonctionnelle fait l'objet d'une analyse par différents organismes du district.

Le projet a été présenté aux paroissiens lors de la rencontre d'information tenue dimanche entre les murs de l'édifice de la rue Donat-St-Amour.

Le conseil de fabrique de la paroisse Notre-Dame-des-Neiges souhaitait consulter ses fidèles afin de leur faire part de son intention de vendre l'édifice bâti en 1959. Entre janvier et mars, l'endroit a creusé un déficit de 9000$, notamment à cause des frais d'électricité. Les marguilliers soutiennent que la paroisse n'a pas les reins assez solides pour continuer à assurer la gestion du bâtiment.

Le Carrefour culturel ESTacade, qui gère la Salle Desjardins à Buckingham, a été mandaté par le conseil de fabrique pour dresser les bases du projet. Aucun montage financier n'a encore été établi. Cependant, des estimations chiffrent à 300000$ les réparations nécessaires au sein de l'immeuble. Le solage doit être réparé, la fournaise doit être changée et des travaux de l'ordre de 50000$ doivent être effectués à court terme sur la toiture. Un investissement d'environ 400000$ pourrait également être requis afin de convertir le lieu de culte en salle de diffusion et de réception.

Le directeur général du CCE, Hugo Parisien, affirme qu'un projet de salle multifonctionnelle sera proposé à son conseil d'administration, jeudi, afin que les membres votent sur la possibilité d'affecter des ressources supplémentaires au dossier.

«Au moment où on se parle, nous sommes vraiment dans les balbutiements du projet. Est-ce que des partenaires financiers seront du rendez-vous et est-ce que les éléments gagnants seront nécessairement rassemblés, on verra avec le temps, mais c'est loin d'être certain. C'est très embryonnaire», précise M. Parisien.

La Ville de Gatineau, la Corporation des loisirs de Masson-Angers et les Chevaliers de Colomb du secteur ont notamment participé aux discussions jusqu'à maintenant.

De son côté, l'Archidiocèse de Gatineau s'est déjà engagé à soutenir financièrement la paroisse jusqu'à la transition, afin entre autres d'assumer les coûts d'entretien de l'immeuble. «On applaudit ce projet qui est prometteur et tant et aussi longtemps qu'il y aura une véritable mobilisation du milieu, on va être partenaire et on va soutenir la paroisse», a mentionné Daniel Dezainde, administrateur-économe auprès de l'Archidiocèse.

De moins en moins de personnes fréquentent l'église Notre-Dame-des-Neiges depuis les dernières années. L'endroit accueille tout au plus 70 personnes lors des messes du samedi et du dimanche.

Bsabourin@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer