Centre multi: Québec retire ses billes

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, affirme avoir... (Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, affirme avoir informé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, mardi midi, que son «plan de réfection des arénas de proximité» ne passerait jamais la rampe et qu'il n'aurait pas un sou du gouvernement pour aller de l'avant.

Ivanoh Demers, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le cabinet du ministre des Affaires municipales du Québec, Pierre Moreau, a confirmé au Droit, en fin de soirée mardi, que la Ville de Gatineau ne jouissait plus d'aucune protection pour sa subvention de 26,5 millions $ qui était réservée pour le projet de centre multifonctionnel.

«L'argent n'est plus réservé, a indiqué Catherine Poulin, l'attachée de presse du ministre Moreau. C'était pour un centre multifonctionnel, c'était le projet attendu, mais la Ville de Gatineau a décidé de ne pas le faire. Un autre projet serait évalué et pourrait se qualifier, mais l'argent n'est plus automatiquement réservé.»

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, affirme avoir informé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, mardi midi, que son «plan de réfection des arénas de proximité» ne passerait jamais la rampe et qu'il n'aurait pas un sou du gouvernement pour aller de l'avant. Le cabinet de M. Moreau a confirmé cette information. «Au moment où on se parle, le montant de 26,5 millions $ retourne à Québec», a ajouté Mme Gaudreault.

Le maire Pedneaud-Jobin a admis avoir eu plusieurs échanges, mardi, avec la députée de Hull. Il savait au moment de faire le débat au conseil municipal que la rénovation des arénas ne recevrait aucune subvention. Le conseiller Maxime Tremblay l'a d'ailleurs répété à plusieurs reprises.

«Moi, ce que je dis c'est attendez qu'on dépose un projet pour voir si c'est de la rénovation ou la construction d'un complexe de trois ou quatre glaces quelque part, a par la suite affirmé le maire en rencontre avec la presse. J'espère que le gouvernement va nous donner le temps de déposer un projet avant de dire non.»

Volonté du maire?

La députée de Hull affirme être déçue de la tournure des événements. Elle dit maintenant douter de la volonté du maire Pedneaud-Jobin de vouloir travailler en équipe.

«En ce moment, je doute de sa volonté de s'asseoir avec tout le monde pour travailler ensemble à trouver des pistes de solutions, a-t-elle affirmé. C'est une grande déception. Le message qu'envoie aujourd'hui le maire de Gatineau aux députés et au ministre Pierre Moreau c'est que même si nous lui disons que son projet ne cadre pas, il veut le faire quand même. J'avais demandé au maire de retirer sa proposition, mais il a décidé d'aller de l'avant.»

Mme Gaudreault laisse entendre que si un organisme à but non lucratif (OBNL) présente un projet «structurant et d'envergure» pouvant répondre aux besoins des Olympiques et de la Ville, il pourrait recevoir une oreille attentive à Québec et même profiter de l'argent qui était réservé pour le centre multifonctionnel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer