Centre multi: le maire veut transférer l'argent aux arénas de quartier

Le maire de Gatineau a clairement indiqué que... (ARCHIVES, LeDroit)

Agrandir

Le maire de Gatineau a clairement indiqué que la construction d'un amphithéâtre répondant aux besoins des Olympiques devra être assumée par le secteur privé, si son option rallie la majorité des élus.

ARCHIVES, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, propose de laisser tomber la construction d'un amphithéâtre multifonctionnel de 4000 sièges et d'utiliser l'argent qui y était réservé pour procéder à la réfection des arénas communautaires.

Du même souffle, il propose de remettre entre les mains du secteur privé la construction d'un aréna pouvant accueillir les Olympiques de Gatineau.

«Un diagnostic des arénas locaux sur le territoire de Gatineau a été réalisé et il fait le portrait d'infrastructures en piteux état depuis longtemps et conclut qu'il faudrait des investissements de plus de 58 millions $ pour remettre à niveau l'ensemble de nos arénas de quartier», a affirmé le maire au début du débat public devant mener à un vote final sur le projet de centre multifonctionnel mardi après-midi. 

Cette option forcerait la Ville de Gatineau à négocier avec le gouvernement du Québec pour conserver sa subvention de 26,5 millions $ octroyée pour la construction d'un centre multifonctionnel. «Le risque de perdre la subvention est bien réel, a précisé le maire Pedneaud-Jobin. Nous n'avons cependant pas la garantie que la subvention est transférable.»

Olympiques

Les Olympiques de Gatineau attendent depuis longtemps que se règle le dossier du centre multifonctionnel. D'ici la fin de la journée, ils pourraient se retrouver devant rien. Le maire de Gatineau a clairement indiqué que la construction d'un amphithéâtre répondant à leurs besoins devra être assumée par le secteur privé, si son option rallie la majorité des élus.

«Les partenaires qui tiennent aux Olympiques, et la Ville en fait partie, doivent trouver un nouveau modèle de financement pour une infrastructure, a lancé le maire. Je tiens à ce que le conseil réitère sa volonté de participer à un projet, mais un projet porté par le secteur privé, qui permettrait la construction d'un aréna pouvant accueillir les Olympiques de Gatineau.»

Selon le maire, une entente du type Branchaud-Brière, où la Ville loue des heures de glace, respecterait tout à fait ce critère et représente une solution idéale.

La préparation d'un nouveau projet public, financé par la Ville et le gouvernement du Québec, impliquerait des nouveaux plans et devis, un délai minimum de quelques années et des investissements important à l'actuel centre Robert-Guertin, a poursuivi le maire de Gatineau.

«Le pire scénario, selon M. Pedneaud-Jobin, est de continuer à chercher pendant que l'aréna se dégrade et que le temps passe sans que nous puissions, ni tenter de sauvegarder la subvention, ni regarder en avant. La saga Guertin doit se terminer.»

AEG

L'administration municipale a confirmé ce matin que les négociations avec le géant de l'événementiel AEG ont été rompues le 26 mai. Il s'agissait alors de la deuxième proposition d'affaires du groupe de Luc Robitaille. Chaque fois, l'offre d'AEG ne respectait pas le cadre légal. 

Le débat public doit se poursuivre tout l'avant-midi. Un vote final aura lieu en après-midi, lors d'une séance spéciale du conseil municipal. 

Plus de détails à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer