Centre multi: négos rompues entre Gatineau et AEG

Les négociations entre la Ville de Gatineau et le géant de l'événementiel AEG... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les négociations entre la Ville de Gatineau et le géant de l'événementiel AEG dans le dossier du centre multifonctionnel sont bel et bien rompues.

Le président des Olympiques de Gatineau, Alain Sear, affirmait au Droit tard jeudi soir qu'un important revirement de situation venait de se produire dans le dossier. Il ne s'attendait même plus à ce que l'ancienne vedette des Kings de Los Angeles, Luc Robitaille, prenne la peine de déposer une offre officielle dans le but d'acheter les Olympiques.

M. Sear n'a pas retourné les nombreux appels du Droit, vendredi matin, mais a affirmé sur les ondes du 104,7 FM que la Ville de Gatineau avait refusé la proposition d'affaires d'AEG. La Ville de Gatineau refuse catégoriquement tout commentaire à ce sujet.

Une source crédible bien au fait du dossier a confirmé au Droit que la proposition du géant de l'événementiel, soumise en milieu de semaine, était irrecevable aux yeux de la Ville, fort probablement pour des raisons légales. La Ville de Gatineau n'aurait même pas pris la peine de transmettre la proposition au gouvernement du Québec pour faire analyser la recevabilité d'une telle offre.

Plusieurs sources confirment au Droit qu'AEG avait la ferme intention de faire l'acquisition des Olympiques, et ce, depuis plusieurs mois. La vente des Olympiques n'était pas une condition aux yeux de la Ville, mais bien aux yeux de Luc Robitaille et de son groupe. M. Robitaille n'a pas retourné les appels du Droit.

Une dernière chance

Selon nos informations, il resterait une toute dernière chance de sauver la construction d'un centre multifonctionnel à 75 millions $. Le groupe actuel de propriétaires des Olympiques tenterait présentement de trouver un terrain d'entente avec la Ville de Gatineau pour participer au montage financier. Gatineau chercher toujours une dizaine de millions de dollars pour compléter son budget. 

L'un des propriétaires des Olympiques de Gatineau, Gilles Desjardins, a confirmé jeudi qu'il n'avait pas l'intention de faire l'acquisition du club de hockey. Il s'est toutefois dit prêt à aider.

«Je suis toujours prêt à aider la Ville de Gatineau, mais bien sincèrement, si la Ville souhaite faire une entente avec un partenaire privé pour la gestion du centre multifonctionnel, elle devrait aller en appel d'offres, dit-il. Qu'elle donne la chance à tout le monde. Il y a certainement d'autres groupes capables et intéressés.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer