Gatineau invitée à changer les noms de rues nazis

Alexis Carrel était probablement mégalomane, narcissique et il... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Alexis Carrel était probablement mégalomane, narcissique et il avait une pensée sociale immature et influençable. Mais nous ne pouvons agir comme les Parisiens l'ont fait en regard de sa mémoire.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes du Canada interpelle la Ville de Gatineau dans le dossier des rues noms de rue Philipp-Lenard et Alexis-Carrel et l'enjoint à agir «dans les plus brefs délais» afin de mettre un terme à cette situation «déshonorante».

Dans une lettre envoyée au cabinet du maire Maxime Pedneaud-Jobin, le vice-président de la section Québec, Luciano G. Del Negro, écrit qu'il est «inconcevable qu'une ville dans une démocratie libérale telle que le Québec puisse continuer, en toute connaissance de cause, de rendre hommage à un membre du Parti national-socialiste et à un chantre de l'eugénisme nazi».

M. Del Negro affirme que la communauté juive du Québec est «profondément déçue» de constater que la Ville de Gatineau n'a rien entrepris, 22 mois après avoir appris qu'elle honorait la mémoire de sympathisants nazis, malgré les assurances, dit-il du prédécesseur de M. Pedneaud-Jobin.

«Laisser perdurer cette situation est un affront aux sacrifices des Canadiens et des Québécois, ainsi que des soldats gatinois, pour libérer l'Europe du joug nazi, aux valeurs et fondements démocratiques du Québec et à la mémoire des victimes juives, tsiganes, gaies et handicapées de la barbarie nazie», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer