Le «plan vélo» de Gatineau sera revu

Le conseiller Daniel Champagne, responsable du dossier vélo au conseil, doit... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le conseiller Daniel Champagne, responsable du dossier vélo au conseil, doit revoir son plan pour faire de Gatineau «la ville du vélo». Sa proposition a été rejetée par les élus lors du dernier conseil municipal, il y a deux semaines.

Cette décision était passée sous le radar, noyée dans l'interminable débat sur le stationnement des véhicules récréatifs qui avait monopolisé une grande partie de la dernière séance du conseil.

Plusieurs élus étaient mal à l'aise avec une dépense de 200000$ sur deux ans pour embaucher un coordonnateur vélo à la Ville. Le vote a été serré, à neuf contre neuf, mais en cas d'égalité, la proposition est rejetée. M. Champagne doit maintenant refaire ses devoirs.

Le conseiller a cependant précisé, mardi, que le rejet de sa proposition ne «devrait pas» retarder les projets prévus pour améliorer les infrastructures cyclables à Gatineau. Il y en a pour 1,3 million$ au plan triennal d'immobilisations (PTI). «J'ai eu des discussions avec la direction générale afin qu'on puisse continuer le travail pour les projets prévus au PTI. On devra aussi déterminer comment faire pour aller plus loin dans notre objectif.»

Une logique prioritaire doit guider les élus dans l'atteinte de leur objectif: améliorer l'aspect «utilitaire» du vélo pour hausser de 2,5% à 5% le nombre de travailleurs gatinois qui se rendent au boulot à bicyclette.

Quant au poste de coordonnateur vélo, M. Champagne n'entend pas lâcher le morceau aussi facilement. «J'étais sous l'impression que la description de tâche de cet employé temporaire était assez claire et que c'était évident que c'était pertinent, a-t-il dit. Pour plusieurs conseillers, les investissements dans le domaine du vélo doivent se faire d'abord dans les infrastructures. Je continue de croire que nous aurons besoin d'une certaine expertise si nous voulons développer des projets importants dans ce domaine.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer