L'église de Masson bientôt à vendre

L'église Notre-Dame-des-Neiges, dans le Vieux-Masson... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

L'église Notre-Dame-des-Neiges, dans le Vieux-Masson

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Aux prises avec une situation financière difficile et une perte considérable de fidèles depuis les dernières années, l'église du secteur Masson-Angers risque fort bien d'être mise sur le marché dans les prochaines semaines.

Le conseil de fabrique de la paroisse Notre-Dame-des-Neiges consultera ses paroissiens, le 7 juin, afin que ceux-ci se prononcent sur l'avenir de l'établissement sis sur la rue Donat-St-Amour, dans le Vieux-Masson.

Le président par intérim du conseil, le père Albert Gosselin, affirme que la précarité des finances de l'église laisse entrevoir peu de solutions pour l'avenir. Depuis trois ans, le lieu de culte n'arrive pas à faire ses frais. «Le coussin de surplus que nous avions commence à s'effriter, note le curé. Nous avons réduit nos dépenses au maximum et avons fait des collectes de fonds, mais on ne peut pas continuer à achaler le monde toujours.»

À titre d'exemple, entre janvier et mars qui viennent de passer, l'église a creusé un déficit de 9000 $, notamment à cause des frais d'électricité. Le toit de l'édifice doit également être réparé à court terme. Les coûts des travaux sont estimés à 50000 $.

«Il ne nous reste pas beaucoup de choix parce qu'on ne pourra plus payer nos factures à partir de l'automne. À moins que nos paroissiens aient des propositions extraordinaires, je ne vois pas d'autre issue que de vendre», mentionne le père Gosselin.

La baisse du nombre de fidèles s'accentue depuis cinq ans au sein de la paroisse Notre-Dame-des-Neiges et de moins en moins de gens contribuent à la dîme. En moyenne, l'endroit accueille plus ou moins 70 personnes lors des messes du samedi et du dimanche. Lors d'une réunion portant justement sur l'avenir de l'établissement tenue l'automne passé, seulement 45 paroissiens sur 1200 ont fait acte de présence. «Il ne semble pas y avoir beaucoup d'intérêt», déplore le curé.

La consultation du 7 juin se déroulera à 13h30, à l'église.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer