La tour de la E.B. Eddy sera protégée

La tour de lessivage E.B. Eddy, construite en 1901 et classée «édifice fédéral... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La tour de lessivage E.B. Eddy, construite en 1901 et classée «édifice fédéral patrimonial reconnu» en 1984, restera dans le paysage régional pour encore longtemps.

Au cours des prochaines semaines, le Musée canadien de l'histoire devrait déposer à la Commission de la capitale nationale (CCN) son plan directeur pour le réaménagement de son site, qui devrait prévoir une place pour des spectacles et des activités publiques.

«Le musée travaille à son plan directeur depuis l'année dernière. L'objectif est de revitaliser le site pour permettre la présentation de festivals, de spectacles, afin que les gens de la région gravitent autour du site parmi les plus beaux de la région de la capitale nationale. C'est un projet très emballant», a indiqué Chantal Schryer, vice-présidente aux affaires du Musée canadien de l'Histoire.

Un plan à définir

Bien que les détails de ce plan ne soient pas encore dévoilés, il a été possible d'apprendre que le Musée a bel et bien l'intention de conserver la tour de lessivage de la E.B. Eddy. Il n'est donc pas question de la démolir, comme le laissent entendre certains, qui craignent de voir disparaître ce vestige de l'industrie forestière qui a marqué le développement de la région.

«La tour de lessivage est un édifice fédéral du patrimoine reconnu. Notre intention est de la stabiliser afin qu'elle soit sécuritaire, et à long terme, de la restaurer. Il faut comprendre qu'il s'agit de coûts importants. Mais la tour va rester là. Il n'a jamais été question de la démolir», a indiqué Mme Schryer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer