Projet de gratte-ciel: le maire Pedneaud-Jobin se questionne

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le centre-ville de Gatineau a-t-il vraiment besoin d'une tour de 55 étages, comme celle que projette de construire le promoteur immobilier Gilles Desjardins? Le maire Maxime Pedneaud-Jobin se questionne et souhaite attendre la fin des consultations publiques avant de prendre position sur le sujet.

«Quand on construit quelque chose comme ça, on le fait pour bien des années, a noté le maire. On doit être certain que c'est ça qu'on veut, que ça correspond à notre communauté, à l'image qu'on veut projeter de notre ville.»

LeDroit a révélé mardi que le président de Brigil souhaite ériger un hôtel de luxe de 55 étages sur la rue Laurier, dans le centre-ville de Gatineau, juste en face du Musée canadien de l'histoire. Une deuxième phase de 35 étages est aussi prévue. Le projet comprendrait plus de 300 chambres d'hôtel, des condominiums, des espaces commerciaux et un observatoire touristique au sommet de la tour. M. Desjardins, qui est déjà propriétaire des terrains sur la rue Laurier, évalue son projet à 400 millions de dollars. 

La Chambre de commerce de Gatineau organise une consultation publique au Musée canadien de l'histoire le 19 mai prochain. La Ville de Gatineau prévoit pour sa part de faire sa propre consultation aux alentours du 15 juin. 

Le maire Pedneaud-Jobin précise que Gilles Desjardins lui a présenté son projet il y a «quelques mois déjà». «Là, ça prend un processus de consultation publique, je veux savoir ce que les résidents en pensent, ce que Vision centre-ville en pense et ce que le reste de la Ville de Gatineau en pense, a indiqué le maire. Avant de me prononcer, il doit y avoir une démarche sérieuse de faite, une consultation et une réflexion.»

Il est déjà confirmé que la hauteur du bâtiment que projette de construire M. Desjardins ne respecte pas le Plan particulier d'urbanisme pour le centre-ville. Les immeubles ne peuvent pas dépasser six étages à cet endroit, sans que la ville modifie son règlement. M. Desjardins devra inévitablement obtenir un changement de zonage avant de construire son hôtel.

«Il faut aussi voir tout ce qui entoure le projet, ajoute le maire. Il y a toutes sortes de défis d'arrimage entre la rue Laurier et l'intérieur du centre-ville. Il faut voir si ça va jouer un rôle positif ou négatif, à quoi la tour doit ressembler et quel sera son impact sur les voisins. Avant de me prononcer, je veux voir tout ça dans son ensemble.»

Partager

À lire aussi

  • Une première impression réussie pour Brigil<strong></strong>

    Ville de Gatineau

    Une première impression réussie pour Brigil

    À chaque grande ville sa signature, affirme l'entrepreneur Brigil, qui rappelle que les exemples sont multiples : Montréal a sa Place Ville-Marie,... »

  • Pierre Jury | Ouverture

    Pierre Jury

    Ouverture

    Le moins que l'on puisse dire, c'est que Gilles Desjardins ne manque pas d'audace. Devant un tel cran, le moins que l'on puisse faire est d'entendre... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer