Train à vapeur: le maire évasif sur une participation financière

Le maire Pedneaud-Jobin reconnaît qu'une gare à Masson-Angers... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire Pedneaud-Jobin reconnaît qu'une gare à Masson-Angers pour le «p'tit train» pourrait donner un coup de pouce à ce secteur qui en a bien besoin, mais il ajoute qu'il s'agira une décision d'affaires des promoteurs. =

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le plus important aux yeux du maire Maxime Pedneaud-Jobin, c'est que le train à vapeur fonctionne et soit rentable. Peu importe que son point de départ soit à Gatineau, dans le secteur Masson-Angers, ou non.

Le maire n'est par ailleurs pas prêt à confirmer une participation financière de la Ville dans le projet, mais il ne ferme pas la porte non plus.

«L'important, c'est de sauver le train, a-t-il affirmé mercredi matin. Il fait partie de l'identité de l'Outaouais. C'est un attrait intéressant qu'on s'est donné au cours des années. C'est intéressant de voir qu'il y a un projet sur la table pour le faire revivre.»

Le maire Pedneaud-Jobin reconnaît qu'une gare à Masson-Angers pour le «p'tit train» pourrait donner un coup de pouce à ce secteur qui en a bien besoin, mais il ajoute qu'il s'agira d'une décision d'affaires des promoteurs.

«Il faut d'abord que le projet soit rentable, dit-il. Je sais que le conseiller de Masson-Angers dit que c'est possible et souhaitable, mais selon moi ça reste une décision d'affaires. L'est de la ville, Masson-Angers en particulier, c'est un secteur qui vit de grandes difficultés et qui a une très grande dévitalisation. L'activité s'est beaucoup déplacée vers l'encan. Il n'y a plus grand-chose dans la partie est du secteur. C'est certainement un projet intéressant qui pourrait aider à revitaliser le secteur, mais avant d'aller de l'avant, il faut voir le montage financier, le plan d'affaires final et connaître le promoteur.»

En ce sens, le maire de Gatineau n'est pas prêt à confirmer une participation financière de la Ville dans le projet. «Est-ce qu'on sera capable de nous démontrer qu'il y aura des retombées pour Gatineau? demande le maire. Est-ce que notre investissement sera le même? Pour répondre à ça, il faut être devant un projet. Je n'exclus rien, mais il faut que Gatineau y trouve son compte.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer