Les VR dans la cour, mais pas dans la rue

La Ville de Gatineau permettra le stationnement des... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La Ville de Gatineau permettra le stationnement des VR dans la cour avant uniquement.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'un des grands classiques gatinois, le débat sur le stationnement des véhicules récréatifs (VR), a pris fin, mardi, à la table du conseil municipal, après deux heures d'âpres discussions au cours desquelles le président du conseil, Daniel Champagne, a dû jouer de tous ses talents pour maintenir l'ordre.

Plusieurs élus, avec un peu de dérision, ont salué ce «grand jour». La question du stationnement des VR demeurait entière depuis 2012. Chaque fois que le sujet revenait sur la table, les élus finissaient par reporter le débat, ou ils votaient, à contrecoeur, pour le statu quo. Mais mardi, ils ont réussi à adopter une position claire qui ne fait cependant pas l'unanimité. Le nouveau règlement devra toutefois faire l'objet d'un vote officiel lors de la séance du conseil municipal, mardi prochain.

La nouvelle réglementation interdit formellement le stationnement des VR sur la rue, répondant ainsi à de nombreuses doléances de citoyens qui craignaient pour la sécurité. Quiconque ne respectera pas cette nouvelle exigence pourra recevoir une contravention par un agent de la paix.

Compromis

La Ville de Gatineau permet toutefois aux propriétaires de stationner leur VR dans leur cour avant entre le 15 mai et le 1er octobre, à condition que le véhicule se trouve à trois mètres de la rue. Une autre option se présente aussi aux propriétaires de VR. La Ville autorise maintenant les entreprises qui vendent des VR à offrir un service d'entreposage et de remisage des véhicules.

«La position adoptée aujourd'hui est pour moi une position de compromis dans la mesure où nous l'interdisons dans la rue, mais que nous le permettons dans la cour avant avec certaines règles, a affirmé le maire Maxime Pedneaud-Jobin qui a lui-même voté contre la proposition. C'est un compromis correct, c'est un pas en avant. Je crois que dans certains quartiers ça va quand même créer un problème. On va faire le test du temps et de la réalité et si ça ne fait pas on se remettra de nouveau en question.»

La conseillère Sylvie Goneau militait depuis longtemps pour un assouplissement de la réglementation quant au stationnement des VR. «Ça fait depuis 2012 qu'on en parle, a-t-elle rappelé. Les citoyens attendaient que le conseil se positionne. En ce sens, c'est une grande journée.»

Quant au conseiller Cédric Tessier, il voit déjà poindre à l'horizon une nouvelle «trappe à ticket». «D'honnêtes citoyens qui voudront aller en vacances et qui vont stationner leur VR devant leur maison quelques minutes afin de le charger vont recevoir une contravention, a-t-il martelé. On a un règlement qui permet aux agents de la paix de donner une contravention. Il y en a qui vont le faire, c'est sûr que ça va arriver.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer