Le débat sur les VR reprend

Plusieurs citoyens de Gatineau estiment que les véhicules... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Plusieurs citoyens de Gatineau estiment que les véhicules récréatifs qui se stationnent dans les rues de la ville causent de la pollution visuelle.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le débat sur le stationnement des véhicules récréatifs (VR) reprendra de plus belle, cette semaine, au conseil municipal de Gatineau. Un groupe de résidents du quartier Wychwood - Les Amis de Wychwood -, dans le secteur Aylmer, compte se faire entendre pour que ces énormes bolides soient placés hors de la vue de tous.

Dans une lettre envoyée aux élus de Gatineau, le groupe de citoyens indique leur préférence dans ce dossier. Ils souhaitent l'interdiction de stationnement pour les véhicules récréatifs dans la cour avant d'une résidence, mais aussi dans les rues.

Une brèche dans les règlements municipaux avait été observée au courant des dernières années. Les VR ne pouvaient être laissés dans la cour avant d'une résidence, mais pouvaient passer huit mois (du 1eravril au 1erdécembre) stationnés dans la plupart des rues résidentielles gatinoises.

«On veut embellir nos rues partout en plantant des arbres, je ne verrais pas pourquoi on permettrait ça (le stationnement des VR dans la rue).»

- Christiane Therrien, porte-parole

Christiane Thérien, porte-parole des citoyens de Wychwood, espère que l'interdiction de stationner un VR dans la cour avant sera maintenue. Elle estime que certains VR pourraient devenir de véritables «79 Fraser mobiles».

«C'est la même chose, ça bloque autant la vision des voisins», indique-t-elle.

Les Amis de Wychwood soulignent qu'un VR stationné dans une cour avant peut obstruer le champ de vision des automobilistes. Pour ce groupe de citoyens, il s'agit également d'une question d'esthétique. Ils rappellent qu'une clôture en façade ne peut mesurer plus de 1,2 mètre, soit une taille bien plus petite que la grande majorité des VR.

«On veut embellir nos rues partout en plantant des arbres, je ne verrais pas pourquoi on permettrait ça», soutient Christiane Thérien.

La porte-parole des Amis de Wychwood affirme que la problématique est très peu répandue dans le voisinage. C'est justement pour que les choses restent ainsi que son groupe met son grain de sel dans le débat public, dit-elle.

Jpaquette@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer