Développement durable: des citoyens du secteur Aylmer se mobilisent

Jocelyn Plourde, le président de l'association des résidents,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Jocelyn Plourde, le président de l'association des résidents, croit que le rapport sera un outil intéressant pour la Ville et la STO.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si, à Gatineau, «l'avenir est à ceux qui se mobilisent», comme le répète le maire Maxime Pedneaud-Jobin, les résidents du quartier de la Terrasse Lakeview, à Aylmer, ont leur futur bien en main et tout ce qu'il faut pour contribuer au changement de culture que tente d'inculquer le présent conseil à l'appareil municipal.

L'Association des résidents de la Terrasse Lakeview a récemment fait élaborer un «plan local de déplacement» spécifique à son quartier. Ce plan bien documenté d'une cinquantaine de pages dont LeDroit a obtenu copie a été développé par la firme MOBI-O, en collaboration avec les résidents du quartier. Il vient s'arrimer avec la stratégie de déplacements durables proposée par la Ville de Gatineau pour les prochaines décennies.

Intersections mal adaptées pour les piétons, faiblesse de l'éclairage, absence de trottoirs et de pistes cyclables, arrêts d'autobus carrément dangereux et manque flagrant de connexion avec les quartiers environnants sont les principaux éléments auxquels Gatineau devra s'attaquer à l'avenir si elle veut mettre en application sa stratégie de déplacements durables et actifs dans ce quartier.

«Ce que nous avons fait, c'est de prendre le plan de déplacement durable développé par la Ville et nous avons identifié dans notre quartier ce que ça représenterait comme changements et aménagements à faire», explique le président de l'association des résidents, Jocelyn Plourde.

Selon lui, le rapport qui sera officiellement rendu public dimanche se veut un outil «très intéressant» pour la Société de transport de l'Outaouais (STO) et pour la Ville. «C'est un levier intéressant pour ceux qui auront à prendre des décisions, dit-il. Nous fournissons ainsi toute l'information utile aux décideurs. Nous proposons une façon plus constructive que les simples plaintes pour communiquer avec la Ville et la STO.»

Le conseiller Bégin heureux de la démarche

La démarche entreprise par l'Association des résidents de la Terrasse Lakeview reçoit l'appui du conseiller du quartier et président du Comité consultatif d'urbanisme de la Ville de Gatineau, Richard Bégin. L'étude réalisée pour le compte de l'association de résidents a d'ailleurs été financée par la Ville grâce au Programme de soutien à la mobilisation.

«Leur façon de faire est la voie de l'avenir, dit-il. Moi, je suis prêt à travailler avec les gens, mais je ne peux changer les choses seul. C'est important que les gens se prennent en main. Il faut aussi un changement d'approche qui n'est pas facile à amener dans nos services. Nous avons fait un pas en avant avec un conseil municipal qui est plus à l'écoute de ses citoyens, mais un changement de culture corporative ça ne se réalise pas du jour au lendemain. Il y a des gens qui sont réceptifs aux changements, et d'autres moins.»

Le débat concernant l'installation d'un cul-de-sac dans le quartier Limbour du conseiller Cédric Tessier est l'exemple le plus récent, selon M. Bégin, que les services municipaux peuvent parfois nuire à la qualité de vie des citoyens tout en pensant prendre une bonne décision. «Dans ce cas, heureusement, le conseil a décidé en bloc d'aller à l'encontre des recommandations des services afin de favoriser la qualité de vie des citoyens», note M. Bégin.

Forum citoyen sur les nouvelles tendances en urbanisme

L'urbanisme a été au coeur de nombreux débats et controverses à Gatineau au cours des dernières années.

Depuis la saga du 79, chemin Fraser, la Ville de Gatineau a entrepris une vaste réforme de son service d'urbanisme. L'adoption récente d'un nouveau schéma d'aménagement, qui doit encadrer le développement municipal lors des prochaines générations, ainsi que le plan développé par la Ville pour favoriser le transport actif sur son territoire sont deux documents qui influenceront en profondeur les choix futurs en urbanisme.

Le 2 mai prochain, le parti politique Action Gatineau, en collaboration avec l'Université du Québec en Outaouais (UQO), organise un forum citoyen sur les nouvelles tendances dans le domaine.

«Trop souvent nous vivons des situations d'affrontement entre les promoteurs et les citoyens, explique le président du comité consultatif d'urbanisme de la Ville de Gatineau, Richard Bégin. Les urbanistes sont souvent pris entre ces deux feux. Depuis la fusion, Gatineau a poursuivi dans les tendances de développement des 50 dernières années, en répétant toujours les mêmes erreurs. Ce forum, ouvert au public, sera une occasion de mieux se comprendre dans le but de développer une ville en lien avec les nouvelles tendances urbanistiques.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer