Nom réservé pour un second parti politique à Gatineau

Le conseiller Mike Duggan a réservé le nom... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Mike Duggan a réservé le nom de parti Démocratie moderne.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseiller de Lucerne, Mike Duggan, a réservé un nom pour une éventuelle coalition de candidats indépendants auprès du Directeur général des élections du Québec.

Le nom Démocratie moderne est actuellement inaccessible pour toute personne souhaitant fonder une formation politique municipale au Québec. M. Duggan soutient qu'il s'agit d'une initiative personnelle pour encourager la discussion sur la création d'un second parti politique à Gatineau.

Or, comme le proposait le conseiller du Lac-Beauchamp, Stéphane Lauzon, cette formation politique n'aurait pas de chef ni de ligne de parti à proprement dit. Selon Mike Duggan, Démocratie moderne serait plutôt une coalition d'indépendants.

«Je n'aime pas corporatiser la politique. Je suis un indépendant et je crois que c'est la bonne manière de fonctionner pour les municipalités», soutient le conseiller de Lucerne.

Pourquoi fonder un parti politique, alors? Parce que les indépendants sont défavorisés au niveau du financement, comparativement aux partis, rétorque M. Duggan. Il soutient que plusieurs conseillers indépendants gatinois, comme lui, aimeraient que règlements de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités soient changés. 

Si ces élus n'arrivent pas à obtenir gain de cause, ils se tourneront alors vers la création d'un parti politique pour niveller les chances avec Action Gatineau au prochain scrutin, dit-il. «Si, après les élections, quelqu'un veut nous encourager, il peut nous faire un don et ça va nous permettre d'embaucher des gens pour faire des travaux de recherche, par exemple.»

Mike Duggan exprime le souhait de voir cette structure prendre forme d'ici la fin de l'été. «Ça nous amènerait à deux ans avant l'élection. Ça nous donnerait assez de temps pour nous préparer.»

Le conseiller de Lucerne affirme par ailleurs qu'il effectue ce travail puisqu'il croit qu'il s'agit de la bonne chose à faire pour Gatineau. Il n'est pas certain d'être lui-même candidat aux prochaines élections.

Qui représenterait Démocratie moderne dans la course à la mairie? Cette question, comme plusieurs autres entourant le fonctionnement de ce potentiel adversaire d'Action Gatineau, reste en suspens. Mais M. Duggan lance toutefois qu'il verrait d'un bon oeil l'élection d'une femme à la mairie. 

«Depuis la fusion, c'est toujours des hommes. Ce serait le temps d'explorer d'autres avenues, du côté féminin par exemple.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer