Mike Duggan se ravise et accepte le huis clos

Mike Duggan.... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Mike Duggan.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir été à l'origine d'un psychodrame sur la transparence du conseil municipal concernant le dossier du centre multifonctionnel, hier, le conseiller Mike Duggan s'est rallié, ce matin, et a accepté que l'importante rencontre de travail à laquelle participent tous les élus se déroule à huis clos, comme prévu.

«Oui, j'accepte [les raisons du huis clos], a-t-il dit. Nous parlons d'un dossier très sensible, il y a encore des détails très complexes et pour gérer l'affaire, ça serait très difficile pour l'administration de clarifier des choses en public à ce moment-ci.»

Visiblement mécontent de la tournure des événements depuis 48 heures, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, s'est présenté devant les médias, flanqué du président du conseil, Daniel Champagne, pour justifier les raisons menant au huis clos. 

«Je vis ça très mal, a lancé le maire. On parle de ça depuis trois jours, alors que la semaine dernière, on a adopté une politique claire qui dit qu'en début de réunion, on va expliquer pourquoi on fait un huis clos. Si on avait juste respecté notre processus, nous n'aurions pas vécu ce qu'on vit présentement.»

Le problème actuellement, selon le maire, c'est que certains élus préfèrent présumer de la «mauvaise foi» des gens autour de la table du conseil. 

«À la base, il faut se rappeler que les gens sont de bonne foi, ils sont honnêtes, ils veulent faire un bon travail, a affirmé le maire. Le vérificateur général, dans un récent rapport, a été assez brutal, notamment par rapport à la gestion du dossier Guertin. Il disait qu'il est important que les faits et les enjeux soient précisés, que les options soient clarifiées et que si nous ne le faisons pas, ça va nous coûter plus cher et que notre débat public sera tout croche. Je fais confiance au vérificateur général.»

Plus de détails dans l'édition du Droit du 1er avril 2015

Partager

À lire aussi

  • Valérie Lessard | La mesure d'exception

    Valérie Lessard

    La mesure d'exception

    Le débat sur le recours aux huis clos à la Ville de Gatineau, dans le dossier du centre multifonctionnel, a été relancé avec beaucoup de maladresse... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer