Avis d'ébullition pour plus de 40 000 Gatinois

Les municipalités ont levé samedi après-midi leur avis... (ARCHIVES, Le Soleil)

Agrandir

Les municipalités ont levé samedi après-midi leur avis d'ébullition de l'eau.

ARCHIVES, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Plus de 40 000 Gatinois sont toujours touchés par deux avis d'ébullition vendredi, dont un émis en fin de matinée.

Carte des quartiers touchés par l'avis d'ébullition.... (Courtoisie, Ville de Gatineau) - image 1.0

Agrandir

Carte des quartiers touchés par l'avis d'ébullition.

Courtoisie, Ville de Gatineau

Premier avis d'ébullition

Un avis d'ébullition a d'abord été émis en soirée, jeudi, à l'intention de 40 000 citoyens de Gatineau, qui doivent faire bouillir leur eau pendant une minute avant de la consommer.

Les personnes touchées résident toutes dans le territoire de l'ancienne Ville de Gatineau.

Cet avis préventif a été émis à la suite d'un problème électrique, qui a interrompu le contrôle des quantités de chlore contenues dans l'eau, a confirmé en soirée Jean Boileau, directeur des communications de Gatineau. La panne d'une génératrice serait à l'origine du problème électrique.

Des employés de l'usine de filtration ont communiqué l'information à la direction de la ville de Gatineau après le début de la panne survenue vers 19 heures, selon M. Boileau.

L'eau a été traitée, mais «les niveaux de chlore ne sont pas présents», a-t-il ajouté. M. Boileau assure que l'eau n'a pas été contact avec un contaminant.

Des vérifications seront faites au cours des prochaines heures pour s'assurer que l'eau soit propre à la consommation. L'avis pourrait néanmoins être en vigueur pour de «deux à trois jours», selon le directeur des communications de la Ville.

Vers 21 heures, les citoyens touchés par cet avis d'ébullition devaient commencer à recevoir des appels automatisés de la Ville les avertissant de la situation.

À noter que l'avis préventif de faire bouillir l'eau concerne uniquement la consommation de l'eau et le brossage des dents. «Il n'y a donc aucun problème pour les bains, les douches ainsi que les corvées de lessive et de vaisselle», selon la Ville de Gatineau.

À la fin de l'avis préventif, les citoyens devront «ouvrir tous les robinets d'eau froide et laisser couler l'eau pendant une minute ou jusqu'à ce qu'elle devienne froide avant de l'utiliser et suivre la même procédure pour les fontaines», a fait savoir la Ville.

Depuis le début de l'année, de nombreuses villes ont dû demander à leurs citoyens de faire bouillir leur eau.

Le cas qui a fait le plus parler est celui de Longueuil, où l'eau potable a été contaminée par des hydrocarbures. Au départ, un simple avis d'ébullition a été émis, mais les autorités ont finalement décidé d'interdire toute consommation d'eau sur le territoire de la cinquième plus grande ville au Québec.

Deuxième avis

Un autre avis préventif de faire bouillir l'eau a été émis pour environ 1000 résidants du district de Limbour, vendredi, en raison d'un bris d'aqueduc.

Afin de compléter la réparation, il y aura interruption temporaire de l'alimentation en eau potable dans le secteur touché.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer