Centre multi: une facture qui frise les 70 millions $

L'ouverture des soumissions du deuxième lot d'appel d'offres,... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

L'ouverture des soumissions du deuxième lot d'appel d'offres, qui consiste en l'essentiel de l'ouvrage, a eu lieu mercredi.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Toutes les cartes sont maintenant abattues. La construction du centre multifonctionnel devrait friser les 70 millions $, si les plus bas soumissionnaires sont conformes aux exigences de la Ville de Gatineau. En tout et pour tout, la reprise des appels d'offres exigée par le conseil municipal résulterait en des économies d'environ 2,5 millions $ par rapport aux prix obtenus et rejetés au printemps 2014.

Le montant demeure toutefois beaucoup plus élevé que l'estimation de 63,5 millions $ faite par la Ville de Gatineau.

La table est donc mise pour une importante joute politique à la table du conseil municipal. Les élus devront maintenant décider s'ils acceptent de payer le prix politique de devoir dépenser plusieurs millions de dollars de plus que ce qui avait été prévu dans ce projet, ou de payer le prix politique de recommencer toute l'aventure à zéro, risquer de perdre une subvention gouvernementale de 26 millions $ et jeter aux poubelles 6 millions $ de plans, devis techniques et services professionnels.

L'administration municipale a dévoilé, mercredi, les soumissions pour la construction de la superstructure du centre multifonctionnel, le plus gros contrat qui devra être accordé pour ce projet. Cinq entreprises, dont une seule de la région, ont déposé une soumission.

C'est la firme gatinoise Boless qui est le plus bas soumissionnaire avec un prix de 50,99 millions $. Ce prix ne comprend toutefois pas la démolition du vieil aréna Robert-Guertin, évalué à 2 millions $, ainsi que les équipements spécialisés devant donner l'aspect multifonctionnel à l'immeuble. Il faut aussi compter les dépenses déjà faites de 6 millions $ en honoraires professionnels pour faire et refaire les plans et devis techniques du centre multifonctionnel.

À ces sommes doivent s'ajouter le prix pour l'excavation et le coffrage de béton dont les soumissions ont été dévoilées le 25 février dernier. Le plus bas soumissionnaire, Coffrage Alliance, de Laval, propose un prix de 8,22 millions $. Le prix des sièges, 1,37 million $ et des bandes, 441 000 $, deux contrats déjà octroyés par la Ville, doivent aussi être ajoutés à la facture totale.

Des économies ?

La Ville de Gatineau avait rejeté en bloc les premières soumissions, au printemps 2014, parce qu'elle jugeait les prix trop élevés par rapport à ses estimations. Le reste de l'histoire est connu. Gatineau a transféré tout le dossier à l'Unité permanente anticorruption (UPAC) pour ensuite plancher pendant plusieurs mois sur une nouvelle stratégie d'appels d'offres.

Afin de susciter plus de concurrence et d'ouvrir le marché à plus d'entreprises, Gatineau a décidé de scinder en deux la construction de l'immeuble, de faire des appels d'offres spécifiques pour les sièges et les bandes et d'exiger que toutes les soumissions soient déposées au Bureau des soumissions déposées du Québec (BSDQ).

Toute cette stratégie place maintenant les élus devant un montant total avoisinant les 70 millions $.

Lors du premier appel d'offres, le plus bas soumissionnaire, la firme Ed Brunet, proposait de construire le centre multifonctionnel pour un montant de 65,3 millions $. En y ajoutant toutes les autres dépenses connexes comme les honoraires professionnels et la démolition du vieil aréna, le montant total de la construction aurait été d'environ 72,5 millions $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer