Logements insalubres: Gatineau dressera un bilan

Un total de 486 plaintes pour insalubrité ont... (David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

Un total de 486 plaintes pour insalubrité ont été traitées par la Ville de Gatineau en 2014.

David Boily, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Ville de Gatineau fera, pour la première fois, un bilan des plaintes reçues concernant la salubrité des logements sur son territoire. L'exercice se fera annuellement par la suite.

Un total de 486 plaintes pour insalubrité ont été traitées par la Ville de Gatineau en 2014. La présidente de la Commission permanente de l'habitation de Gatineau, Myriam Nadeau, veut savoir comment s'est résolue chacune de ces plaintes afin de voir s'il y a moyen pour la Ville d'intervenir plus efficacement et possiblement avec plus de dents lorsque la situation le commande.

L'exercice s'intègre dans la révision de la politique d'habitation de la Ville de Gatineau adoptée en 2006. La révision permettra à la municipalité de déterminer un nouvel objectif de construction de logements abordables dans un contexte de désengagement des différents paliers de gouvernement, ainsi que la mise à jour des moyens d'action dont s'est dotée la Ville de Gatineau.

«Les meilleurs facteurs d'innovation proviennent des gens dans le milieu et qui sont autour de la table de la commission, note Mme Nadeau. Il faut voir l'habitation comme un milieu de vie complet et faire des arrimages avec le transport, l'urbanisme et le développement durable. Je pense que Gatineau pourra continuer d'innover avec sa politique sur l'habitation.»

Nouvelles constructions

En 2015, un montant de 23 millions$ ira à la construction de 280 logements abordables, pour des investissements totaux de 42 millions$. La Ville mettra sur pied un programme maison de 1,2 million$ pour la rénovation de logements dans les quartiers dévitalisés. Une proportion de 10% des nouveaux logements devra offrir des mesures d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

De 2006 à 2014, la politique d'habitation a permis la clarification de la réglementation de zonage pour les projets de logements avec soutien communautaire. Un total de 1900 ménages ont bénéficié des mesures mises en place grâce à la politique comme des subventions pour la rénovation, du financement dans le cadre d'AccèsLogis et du financement pour adapter les logements pour les personnes à mobilité réduite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer