Tentative ratée de trois conseillers

Sylvie Goneau (à droite) s'est rangée derrière la... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Sylvie Goneau (à droite) s'est rangée derrière la proposition de son collègue Mike Duggan de réduire de 2 % à 1 % la hausse salariale consentie aux cadres de la Ville de Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois élus gatinois ont tenté une ultime tentative, à la toute dernière minute, hier, afin de dégager des économies en proposant de réduire l'augmentation salariale prévue pour les cadres de la Ville de Gatineau.

Le temps d'un vote, Mike Duggan, Sylvie Goneau et Josée Lacasse se sont retrouvés isolés autour de la table du conseil. Les 16 autres élus ont rejeté la proposition.

Le conseiller Duggan a proposé, à quatre heures de l'adoption du budget 2015, de réduire de 2% à 1% la hausse salariale consentie aux cadres de la Ville de Gatineau pour l'année qui vient. «La masse salariale de la Ville représente 47% de notre budget et c'est un sujet dont nous n'avons presque pas discuté, a-t-il lancé. Nous ne pouvons pas voter un budget sans nous attarder sérieusement à cette question. Il faut le faire, par respect pour les contribuables dont le salaire n'augmente pas au même rythme que ce qu'on leur demande de payer pour nos cadres.»

La conseillère Sylvie Goneau a appuyé la proposition de son collègue d'Aylmer en affirmant que c'était l'occasion pour le conseil de donner l'exemple. «S'il y a des économies de dernières minutes qui peuvent être faites, il faut le faire», a-t-elle affirmé.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, s'est fermement opposé à ce que ce débat, qui avait déjà été fait à huis clos, avant qu'il se fasse publiquement. «Je n'ai pas rejeté ce débat du revers de la main, ce débat a déjà eu lieu en privé, a-t-il souligné. C'est notre stratégie de négociation avec notre personnel. S'il y a un sujet qu'on ne débattra pas publiquement à quatre heures de l'adoption du budget, c'est bien un sujet comme celui-là. On ne peut pas improviser un débat comme celui-là. Moi, je ne travaille pas comme ça.»

Le maire a précisé que le débat sur les conditions salariales des employés gatinois, ainsi que les mandats de négociations qui seront donnés aux services municipaux pour négocier avec les autres groupes d'employés doivent revenir à la table du conseil dès le début de l'année 2015.

-Masse salariale: 257,4 millions $, en hausse de 3,6%

-Bien et services: 106,1 millions $, en hausse de 4,9%

-Service de la dette: 63,9 millions $, en hausse de 0,9%

-Transport en commun: 54,3 millions $, en hausse de 5,8%

-Immobilisations payées comptant: 46,4 millions $, en hausse de 5,7%

-Autres dépenses: 18,4 millions $, en hausse de 3,2%

Total des dépenses: 546,6 millions $, en hausse de 3,9%

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer