Goneau s'interroge sur la coordination des marchés

La conseillère gatnoise Sylvie Goneau.... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère gatnoise Sylvie Goneau.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La présidente du Comité consultatif agricole de Gatineau, Sylvie Goneau, est loin d'être vendue à l'idée de confier la gestion et la coordination des marchés publics à un organisme, tel que proposé dans le programme du conseil municipal.

«Je me demande si on a vraiment besoin d'un tel organisme, dit-elle. Nous n'avons même pas de marché public central encore. Il n'y a pas de compétition directe entre les marchés déjà existants et on veut créer une structure qui n'est probablement pas nécessaire.»

Malgré sa position dans le dossier, la conseillère indique que son comité va tout de même continuer d'évaluer la pertinence d'une telle structure puisqu'il s'agit d'un mandat qui lui a été donné par le conseil municipal.

Le travail avance toutefois lentement. Une rencontre est prévue la semaine prochaine avec l'administration à ce sujet.

«Nous avons compilé certaines informations, nous avons rencontré les autres partenaires des marchés publics pour qu'ils nous expliquent leur rôle, leur mandat et leurs objectifs, explique Mme Goneau. Le travail est débuté et nous allons poursuive l'évaluation et se donner un échéancier pour présenter quelque chose au conseil.»

Sylvie Goneau croit que Gatineau devrait d'abord se donner un marché central avant de vouloir créer une autre structure. «Je ne vois pas l'urgence de mettre en place un tel organisme de coordination des marchés publics, dit-elle. Ça ne veut pas dire que nos services n'arriveront pas à me convaincre, mais il faudra me démontrer, preuves à l'appui, qu'il faut une telle structure à Gatineau.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer