La STO continue la refonte de son réseau

La Société de transport de l'Outaouais (STO) pose un geste supplémentaire pour... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de l'Outaouais (STO) pose un geste supplémentaire pour modifier son réseau à l'est de Gatineau alors qu'elle ajoute quatre trajets sur la ligne 88 avant l'heure de pointe matinale.

Les autobus circuleront dans les secteurs du Cheval-Blanc et du boulevard Labrosse avant d'emprunter l'autoroute 50, jusqu'au centre-ville.

Selon le président de la STO, Gilles Carpentier, cette mesure touchera 140 usagers. Il n'a pas manqué de souligner les ajustements apportés depuis le lancement du Rapibus en octobre 2013. Il estime également que le système de rabattement des quartiers vers la voie réservée n'est plus l'unique modèle appliqué par la société de transport.

«Le réseau il y a un an, ce n'est pas le réseau d'ajourd'hui. On est déjà en mode hybride», souligne M. Carpentier.

Cette transformation toujours en cours du réseau de la STO n'est d'ailleurs pas étrangère à une hausse d'achalandage de 2,1% d'octobre 2013 à octobre 2014, estime Gilles Carpentier.

Les changements ne sont pas terminés. La firme MMM, qui a participé à l'élaboration du Transitway à Ottawa, a été mandatée, jeudi matin, de procéder à l'analyse du réseau de la STO à l'est de Gatineau et de l'arrimage avec le Rapibus.

«On veut savoir où sont les points de tension et où sont les opportunités d'amélioration», soutient le président de la STO.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer