Priorité au terrain synthétique dans l'ouest

N'en déplaise au conseiller du district du Plateau, Maxime Tremblay, un montant... (Photo d'archives, La Presse)

Agrandir

Photo d'archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

N'en déplaise au conseiller du district du Plateau, Maxime Tremblay, un montant de 580 000 $ sera réservé pour un éventuel partenariat avec le milieu scolaire en vue de développer un terrain synthétique de soccer dans l'ouest de la Ville de Gatineau.

Le conseiller aurait préféré utiliser ce montant d'argent afin de développer plus rapidement le parc Central dans le Plateau dont une première phase doit être faite au cours des prochains mois.

Toutefois, le plan directeur des infrastructures sportives, récréatives et communautaires adopté en 2012, précise clairement que le prochain terrain synthétique financé par la Ville doit être aménagé dans le secteur ouest. Selon l'administration, éliminer cette réserve et l'utiliser à d'autres fins aurait éliminé toute possibilité de développer un partenariat pour une telle infrastructure évaluée entre 1,5 et 3 millions $.

La plupart des conseillers se sont opposés avec ferveur à la tentative de leur collègue du Plateau d'utiliser l'argent pour autre chose. «Ce montant d'argent doit servir à tous les citoyens de la Ville de Gatineau et pas uniquement aux résidents du district du Plateau», a lancé le conseiller Cédric Tessier.

La conseillère Sylvie Goneau a ajouté que cette somme d'argent devait retourner en entier dans l'enveloppe destinée au développement de parc si elle ne servait pas à la construction d'un terrain synthétique dans l'ouest de la ville.

«Je n'ai pas été en mesure de vendre mon idée au reste du conseil, a admis M. Tremblay. Je me suis battu du mieux que je pouvais, mais je respecte la décision de mes collègues. Je reste toutefois déçu pour les résidents du Plateau. Ça fait longtemps qu'on parle du parc Central. Il y aura quand même une première phase importante de développement en 2015.»

De fait, la première phase du parc Central permettra l'aménagement de structures de jeu, un site de planche à roulettes, un jardin communautaire et des jeux d'eau. Une patinoire avec une bande permanente, en partenariat avec les Sénateurs d'Ottawa, doit aussi être aménagée. Un partenaire privé dans ce projet de plus de 250 000$ viendrait d'être trouvé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer