Budget: le maire prépare déjà 2016

Les élus se sont entendus sur un budget...

Agrandir

Les élus se sont entendus sur un budget de 547 millions $.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les jeux sont faits. La table est mise pour une augmentation de 2,9 % sur le compte de taxe des Gatinois en 2015, dont 1 % sera encore une fois dédié au maintien des infrastructures.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin et le conseil respectent donc l'engagement qui avait été pris dans le cadre fiscal. « J'espère que les citoyens vont comprendre que c'est une augmentation de taxe raisonnable », a affirmé le maire au terme de la dernière journée de discussion.

Le budget n'est pas encore adopté, il doit l'être le 9 décembre prochain, mais M. Pedneaud-Jobin prend quand même la peine de préparer les contribuables dès maintenant pour le budget 2016. « Je ne conterai pas de mensonges aux gens, a ajouté le maire. L'an prochain, nous aurons le même cadre financier. Des services municipaux, ça ne se paient pas avec de l'amour et de l'eau fraîche. »

Il est vrai que la semaine qui s'achève a mis en lumière de profondes divisions idéologiques au sein du conseil. Cela n'a toutefois pas empêché les élus de s'entendre sur un budget équilibré de 547 millions $, tout en faisant face à des compressions de 6,4 millions $ imposées à la dernière minute par Québec.

Une somme record de 167 millions $ ira au maintien des infrastructures en 2015. À cela s'ajoutent des investissements de 67 millions $ sur quatre ans pour développer des projets bien précis dans le centre-ville et construire des bibliothèques.

« Malgré que tous mes objectifs n'ont pas été atteints, je suis très satisfait de ce budget parce qu'il en est un de décision, a insisté le maire Pedneaud-Jobin. Il est rigoureux. Nous faisons cette année des choses qui n'avaient encore jamais été faites, comme la refonte du Plan triennal d'immobilisation qui nous permettra d'être plus stratégiques. Nous avons aboli la politique de pavage par secteur pour mieux agir en fonction des priorités. Nous avons des investissements pour le centre-ville et pour les bibliothèques. Il y a aussi des choses qu'on ne fera pas et pour lesquelles nos services ne travailleront pas pour rien. »

Réactions

Le directeur général de Vision centre-ville, Stefan Psenak, accueille avec ferveur les investissements massifs dans le centre-ville. « La Ville démontre enfin que le centre-ville est une priorité, dit-il. Ce ne sont pas seulement que des montants en l'air. Les services municipaux sont mandatés pour développer des projets très précis dans le secteur d'ambiance Laval/Aubry et pour le ruisseau de la Brasserie. »

La reconduction et la modification du crédit de taxes dans le centre-ville reçoivent aussi un accueil très positif par les gens d'affaires. Le vice-président pour le développement des affaires du Groupe Heafey, Charles Masse, est d'avis que cette annonce donnera confiance aux promoteurs qui travaillent déjà sur des projets immobiliers et qui n'attendaient que cette nouvelle pour continuer d'aller de l'avant. « Les modifications au programme permettront aussi à de plus petits promoteurs d'avoir plus de temps pour préparer leur projet », ajoute-t-il.

Outils économiques

Les élus ont décidé de reporter les programmes de crédits de taxes destinés aux entreprises pour une période de six mois, le temps de donner le temps à l'administration de consulter les gens d'affaires sur la pertinence de ces outils. Le président de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), Antoine Normand, salue cette initiative.

« C'est une bonne idée de se pencher sur tous les enjeux qui touchent la relation entre la Ville et les entreprises, dit-il. Les crédits de taxes doivent faire partie de cet exercice. Il faut déterminer quel type d'entreprise on veut sur notre territoire et moduler les programmes en fonction des priorités de développement que se donnera la Ville. »

Faits saillants du budget 2015

  • Hausse de la taxe foncière de 1,9 %
  • Taxe dédiée aux infrastructures de 1 %
  • Augmentation totale du compte de taxes de 2,9 % tel que promis
  • Budget équilibré de 547 millions $
  • Investissements records de 167 millions $ pour le maintien des infrastructures
  • Investissements de 67 millions $ sur quatre ans dans le centre-ville et au ruisseau de la Brasserie
  • Reconduction et modification du programme de crédit de taxes dans le centre-ville
  • Refus d'augmenter de 75000 $ en 2015 le fonds destiné à la politique de développement social
  • Ajout de 20000 $ pour la politique culturelle
  • Ajout de 100000 $ pour le plan d'action Gatineau municipalité amie des aînés
  • Ajout de 50000 $ pour la lutte à l'herbe à poux
  • Retrait d'un montant de 260000 $ destiné aux réseaux d'éducation postsecondaire
  • Hausse de plusieurs tarifs en fonction de l'IPC
  • Subvention de 327000 $ à l'aéroport de Gatineau
*sous réserve d'adoption par le conseil municipal le 9 décembre

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer