Gatineau va modifier son crédit de taxes dans le centre-ville

Certaines modifications seront toutefois ajoutées au nouveau programme... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Certaines modifications seront toutefois ajoutées au nouveau programme afin de favoriser une meilleure mixité dans le centre-ville.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le programme de crédit de taxes dans le centre-ville de Gatineau mis en place en 2008 a mené à la construction de 532 unités de logement sur l'Île-de-Hull. C'est plus que pendant les deux décennies précédentes, révèle un bilan du programme présenté, hier, dans le cadre de l'étude du budget 2015 à Gatineau.

Dans ce contexte, et compte tenu de l'objectif d'attirer 10000 nouveaux résidents d'ici 2025, il n'est pas surprenant que les élus soient favorables à la reconduction de ce programme qui doit prendre fin en décembre prochain. Certaines modifications seront toutefois ajoutées au nouveau programme afin de favoriser une meilleure mixité dans le centre-ville.

«On commence à avoir des résultats, il est donc important de continuer sur notre lancée, a affirmé la présidente de la Commission sur l'habitation, Myriam Nadeau. Il faut prendre des mesures pour améliorer la mixité des gens dans le secteur en favorisant des projets de densité un peu plus douce.»

Plus de 7 M$ dans les coffres

Gatineau aura versé, sur une période allant de 2009 à 2024, une somme de 6,5 millions$ en crédit de taxes dans le centre-ville. La construction amènera cependant des revenus fonciers additionnels de 13,6 millions$ au cours de la même période, donc des revenus fonciers nets de 7,1 millions$ pour la Ville de Gatineau.

La directrice déléguée du Service de l'urbanisme, Catherine Marchand, précise que plusieurs projets d'envergure dans le centre-ville n'auraient pas été réalisés sans le programme de crédit de taxes. Elle ajoute que si le programme n'est pas reconduit, des projets actuellement à l'étape de planification pourraient être abandonnés.

La majorité des nouveaux résidents du centre-ville ayant profité de ce crédit de taxes sont des gens âgés de 35 à 65 ans, souvent des gens dont la résidence familiale a été désertée par les enfants. Environ 20% des nouveaux copropriétaires dans le centre-ville proviennent d'Ottawa. «Il y a un besoin de s'assurer d'attirer des jeunes familles dans le centre-ville, mais ce n'est pas juste un programme de subvention qui va permettre ça», a ajouté Mme Nadeau.

Trois options sur la table

Trois options pour reconduire le programme ont été présentées aux élus, hier, en plus du statu quo. L'option qui a semblé rallier les élus prévoit de modifier la durée du crédit de taxes en fonction du nombre d'étages. Ainsi, les plus petits promoteurs qui ont souvent besoin de plus de temps pour mettre un projet immobilier en place pourraient plus aisément profiter du programme.

La durée du programme serait de sept ans pour les bâtiments de trois étages, huit ans pour les immeubles de quatre à six étages et 10 ans pour les projets d'envergures de sept étages et plus. Tous les types de bâtiments seraient autorisés.

Le conseil doit prendre une décision finale demain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer