79, chemin Fraser

Pas de «fait nouveau» pour un nouveau vote

Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin estime qu'aucun «fait nouveau» ne... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin estime qu'aucun «fait nouveau» ne justifie un vote de reconsidération sur la dérogation mineure accordée au propriétaire du 79, chemin Fraser.

Lundi, sous l'impulsion de la conseillère Sylvie Goneau, un groupe de six conseillers a fait parvenir une lettre au cabinet du maire afin de demander un nouveau vote.

Le maire estime que le poids d'une poignée de conseillers est insuffisant, sans toutefois fermer la porte à leur demande.

«Si une majorité veut un nouveau vote, on le fera. Mais moi je ne voterai pas chaque semaine sur Fraser», a affirmé le maire, soulignant son intention de consulter l'ensemble du conseil municipal sur la question.

Le conseiller du district de Lucerne, Mike Duggan, férocement contre la dérogation mineure, avoue ne pas avoir l'intention de mettre ses énergies à essayer de convaincre d'autres collègues à se joindre aux signataires de la missive.

M. Duggan reconnaît que «toutes les options» étaient sur la table lorsque les élus ont accordé la dérogation mineure lors de la séance du conseil municipal le 8 juillet. Mais il estime que la récente sortie dans les médias du propriétaire du 79, chemin Fraser change la donne, alors que ce dernier compte poursuivre son architecte et son arpenteur-géomètre.

«Ça nous laisse croire que c'est pas juste la Ville qui a tort», affirme M. Duggan, précisant qu'il pourrait bien s'agir d'un fait nouveau à considérer lors d'un nouveau vote.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer